• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Pas de place dans l'avion : le procès de Serge Romney reporté

Michel LE TALLEC Vendredi 29 Octobre 2021 - 17h57
Pas de place dans l'avion : le procès de Serge Romney reporté

Pour la seconde fois, le procès de Serge Romney, cet homme qui avait forcé des barrages au Larivot le 13 septembre dernier, est reporté. Motif : ses avocats martiniquais ne pouvaient être présents à l’audience d’aujourd’hui, n’ayant pas trouvé de place dans les vols reliant Fort-de-France à Cayenne.

L’affaire semblait d’importance, au vu des parties qui avaient fait le déplacement au tribunal du Larivot ce vendredi 29 octobre: d’un côté, les forces de l’ordre, en nombre conséquent - le général Stéphane Bras, commandant la gendarmerie en Guyane, était même présent - de l’autre, quelques militants politiques guyanais, drapeau rouge et or en mains et traditionnels slogans souvent entendus, tels « justice coloniale ou Etat répressif. » Bref, l’affaire semblait d’importance, mais a accouché.. d’un nouveau report, annoncé pour le 26 novembre à 14 heures, au même endroit.

L’affaire en question est celle qui met au cause un quinquagénaire cayennais, Serge Romney, lequel, le 13 septembre dernier, a forcé deux barrages lors des incidents au pont du Larivot, blessant des gendarmes. Interpellé, il refuse de se soumettre aux différents contrôles (alcoolémie, stupéfiants, prélèvements biologiques..) et n’estime pas nécessaire de porter un masque lors de sa garde à vue en cellule. Il est finalement placé sous contrôle judiciaire le 15 septembre.

Ce second report a été demandé par l’avocate du prévenu, Rose-Lyne Robeïri. Motif : Serge Romney a choisi de renforcer se défense en se faisant assister par deux avocats martiniquais. Problème: ces derniers n’ont pas réussi à trouver des places dans l’avion reliant Fort-de-France à Cayenne, selon Me Rose-Lyne Robeïri, et ne pouvaient donc pas de facto être présents à l’audience. Après délibération, le tribunal, présidé par Inès Bonnafos, a accédé à cette demande de report, à laquelle ne s’est pas opposé non plus le procureur de la République, Aminata Touré. Seule l’avocate des parties civiles, Me Fabienne Landry, n’y était pas favorable. Précisons qu’à la date du 26 novembre, les gendarmes s’étant portés parties civiles ne seront plus présents sur le territoire guyanais.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
9 commentaires

Vos commentaires

attila 04.11.2021
MAIS NON MAIS NON .....disait la chanson

les dictateurs de tous les pays du monde prennent toujours des avocats extérieurs au pays, donc faut pas s'étonner. il faut remontrer la vidéo de l'acte délictueurs (jeu de mots) SVP france guyane. Les indépendantistes ne trouvent pas les avocats guyanais assez bons. ah au fait n'oubliez pas de faire le don pour les chauffeurs des bus. la CTG va y contribuer avec GS (G..uyane S..ensible) Vive les caravanes que l'on entend plus KOTé yé..

Répondre Signaler au modérateur
cap40 31.10.2021
Un gag...

Un gag... de plus en pays guyanais: avocats martiniquais qui ne trouvent pas de places d'avion(!!!) alors même que la date du procès est connue depuis longtemps et des policiers qui eux auront une place pour ne pas pouvoir assister au report. On applaudit à ce tour de magie.

Répondre Signaler au modérateur
Harold 30.10.2021

Comme si depuis septembre, les avocats ne savaient pas que le procès aurait lieu le 29/10 et prendre des billets …

Répondre Signaler au modérateur
Harold 30.10.2021

Comme si depuis septembre, les avocats ne savaient pas que le procès aurait lieu le 29/10 et prendre des billets …

Répondre Signaler au modérateur
Rudy M. 30.10.2021

Belle manip' de l'accusé pour que ce report implique un procès ... sans la présence physique des gendarmes partie civile. Et donc, qui lui sera plus facilement favorable.

Répondre Signaler au modérateur
mikeromeo 30.10.2021

"Des avocats martiniquais".
Les lutteurs de l'indépendance de la Guyane ne prennent pas d'avocats guyanais ?

Tout est dit sur qui agite la Guyane depuis quelques années.

Répondre Signaler au modérateur
jayjay5 30.10.2021
pas exactement

a mon avis, les martiniquais ne "pilote" pas la guyane... je respecte nos freres antillais mais faut pas oubliez que les creoles se "bouffe" entre eux (cad qui ya pas forcement beacoup de solidaritée)...

faut plus d'independence a la guyane parce que c'est pas normal que les salaires des fonctionaires soit payez par "drfip martinique" et qui ya que des antillais dans les administration ect...

faut plus de guyanais aux postes "inportants".

Répondre Signaler au modérateur
Kokosec 29.10.2021

Il faudrait l'enfermer jusqu'au 26 novembre

Répondre Signaler au modérateur
bozo 29.10.2021
Un clown independentiste

Difficile de ne pas rire en cernant le personnage.
Un indépendantiste qui est fonctionnaire déjà on se marre.
En plus ce gugusse qui dénonce une "justice coloniale ira chercher ses avocats où ça?
Pas en Guyane mais en Martinique...
Il y a vraiment de quoi se tordre de rire...

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
5 commentaires
3 commentaires
2 commentaires
5 commentaires
A la une
1 commentaire

Vidéos

Voir toutes les vidéos