• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
GUYANE

Olivier Goudet a fait appel de sa condamnation qui le prive de droits civiques pendant 5 ans

Samir MATHIEU Lundi 9 Novembre 2020 - 11h33
Olivier Goudet a fait appel de sa condamnation qui le prive de droits civiques pendant 5 ans
Olivier Goudet, jeudi dernier, devant le tribunal du Larivot, pour l'annonce du délibéré dans l'affaire qui l'opposait au policier Jean-Yves Anicet et pour laquelle il a été condamné à 6 mois de prison avec sursis et 5 ans de privation de ses droits civiques. - DR/ Facebook

 Le leader de Trop Violàns, Olivier Goudet, a fait appel de sa condamnation à 6 mois de prison avec sursis et cinq ans de privation de droits civiques. L'ancien leader du mouvement de mars-avril 2017, a été condamné jeudi, dans l'affaire qui l'opposait au policier Jean-Yves Anicet. La décision sur la question des indemnités sera tranchée en février. 

Olivier Goudet a fait appel de sa condamnation, jeudi par le tribunal judiciaire de Cayenne, à 6 mois de prison avec sursis et 5 ans de privation de ses droits civiques. La décision est tombée jeudi matin avec le délibéré qui était attendu dans l'affaire qui l'opposait au policier Jean-Yves Anicet. Cela faisait suite à une altercation qui avait eu lieu à l'entrée de la CTG le 28 août 2019. Olivier Goudet avait voulu entrer dans les locaux de la CTG alors que cela lui avait été interdit par les responsables de la collectivité. Le collectif Trop Violàns se mobilisait ce jour-là pour les assistantes maternelles alors qu'avait lieu une réunion au sein de la CTG pour évoquer les difficultés qu'elles rencontraient. Le policier Jean-Yves Anicet s'était interposé et avait repoussé Olivier Goudet. La scène avait été filmée et diffusée en direct sur les réseaux sociaux. Elle a d'ailleurs été partiellement diffusée au cours de l'audience en septembre dernier. La justice a estimé qu'Olivier Goudet avait bousculé le policier, ce dont il s'est défendu au cours de l'audience. Le collectif Trop Violàns a soutenu depuis l'altercation que c'était le policier qui avait agressé Olivier Goudet. Les deux hommes avaient porté plainte pour violences. Jean-Yves Anicet a été pour sa part relaxé.
Le député Gabriel Serville "surpris par la sévérité de la peine"
Olivier Goudet était défendu dans ce dossier par les trois avocats maître Lucie Louzet-Donzenac, José Lobeau et Alex Leblanc. Il a fait appel de sa condamnation. On s'oriente donc vers un nouveau procès dans les mois qui viennent. La question de l'indemnisation sera pour sa part tranchée le 21 février prochain. Sur les réseaux sociaux, les réactions ont été nombreuses. Les soutiens de Trop Violàns dénoncent une décision de justice "injuste". Mais au delà, de nombreux guyanais s'interrogent sur la sévérité de la peine. Même réaction de la part du député Gabriel Serville, qui sans intervenir sur le fond du dossier, se dit "surpris par la sévérité de la peine" et s'interroge  : "Condamner le militant Olivier Goudet à la peine maximale de 5 ans de privation de ses droits civiques revient à l'effacer socialement et donc à neutraliser l'une des composantes critiques de notre paysage démocratique qu'on l'apprécie ou pas !" Et le député de la première circonscription de Guyane de rajouter en vue de la procédure en appel : "j'espère que la procédure lancée en appel établira que la justice JUSTE, EGALE et PROPORTIONNEE pour tous, est la clé de voûte de toute société se prétendant démocratique".

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
6 commentaires

Vos commentaires

did973 11.11.2020
Sans importance

Il faut le condamner et basta
Et s’il continue à embêter le mon, le mettre en prison

Répondre Signaler au modérateur
Patriote 10.11.2020
Ay travay

Missié pa gin travay ????
Yé toute la ka fé moun....
Yé pa gin travay ou kwa ????

Répondre Signaler au modérateur
Josse 09.11.2020
Et ??? kes kon sen fout

C'est bizarre, je n'ai pas vu d'article sur sa condamnation, la semaine dernière.
Par contre le fait qu'il fasse appel mérite un article :/

En fait tout le monde s'en fout de sa vie. A chaque fois, ils sont une quinzaine à tout casser...


Ce matin encore, il faisait encore le beau devant la poste de Baduel, pour défendre un postier... licencié !!!
Beh mince alors, surement le meilleur postier de Baduel... pris la main dans le sac.

Répondre Signaler au modérateur
cap40 09.11.2020
moi pas...

Moi pas...Emmerdons les emmerdeurs...qui tournent en rond.
Hélas la Guyane a touché le fond et creuse encore.

Répondre Signaler au modérateur
chris22973 09.11.2020

C est encore nos impôts qui vont payer ce procès en appel
Assez!
6 mois ferme terminé !

Répondre Signaler au modérateur
bozo 09.11.2020
non évènement

un non événement, tout le monde s'en fout...

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
6 commentaires
6 commentaires
A la une
2 commentaires