«Nègre de salon » : insulte… ou liberté d’expression ?

«Nègre de salon » : insulte… ou liberté d’expression ?

 La cour d’appel de Cayenne avait à se prononcer en ce jeudi matin sur le recours déposé par Yvane Goua, porte-parole de l’association Trop Violans. En première instance, celle-ci avait été condamnée à 1 500 euros d’amende (dont 1 000 avec sursis), plus 1 000 euros de dommages et intérêts, à verser au plaignant, un gendarme mobile originaire de l’ile de La Réunion, qu’elle avait traité de « nègre de salon », lors d’une manifestation de l’organisation Mayouri Santé, le 21 juillet 2021.

Yvan Goua...

franceguyane.fr 746 mots - 27.01.2022
Cet article d'archive est payant ou réservé à nos abonnés ayant un crédit suffisant
Vous disposez d'un compte avec un crédit d'archives ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié
Nos formules d'achat d'archive à l'unité
Nos formules d'abonnement

Découvrez toutes nos offres d'abonnement

Découvrir