• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Michel Zecler tabassé par des policiers : « Envoyé Spécial » fait de nouvelles révélations

Rédaction web Jeudi 22 Avril 2021 - 16h31
Michel Zecler tabassé par des policiers : « Envoyé Spécial » fait de nouvelles révélations
Michel Zecler parle à la presse avant de déposer plainte à l'IGPN le 21 novembre 2020 - Aurore MESENGE (AFP/Archives)

Diffusée ce jeudi soir (22 avril), à 21h05 sur France 2 (heure de l’Hexagone), l’émission « Envoyé Spécial » apporte de nouveaux éléments découverts dans le téléphone portable d’un des policiers mis en cause dans les violences exercées à l’encontre du producteur de musique martiniquais.

 Dès le départ, en plus des violences, Michel Zecler, passé à tabac par des policiers le 21 novembre 2020 dans le 17ème arrondissement de Paris, avait évoqué des injures racistes.

Malgré les caméras qui ont filmé la scène, ces accusations n’ont, jusqu’ici, pas pu être prouvées, la vidéo-surveillance n’ayant pas de son.

Mais, sans incriminer directement l’un des policiers mis en cause, des éléments découverts dans le téléphone du premier fonctionnaire à être entré dans le local, tendent, aujourd'hui, à aller dans le sens des dires de la victime. C’est ce que révèle l’émission « Envoyé Spécial », diffusée ce jeudi soir sur France 2, à 21h05.
Deux éléments nouveaux
Dans le téléphone portable du policier, les enquêteurs auraient d’abord découvert un mème (une image virale diffusée sur le web) de l’agonie de George Floyd, décédé en mai 2020 sous l'action du policier Derek Chauvin, condamné et écroué lundi. Sur l’image en sa posssession, où le cou de la victime est écrasé par le genou de policier américain, apparaît ce message : « Quand tu dégonfles ton matelas en fin de soirée ».

Un autre élément troublant révélé par « Envoyé Spécial », c’est une conversation d’août 2020, avec un proche. « Ben c’est pas du racisme mais tous les bâtards qui foutent la merde ce sont tous les mêmes… », répond le policier à son interlocuteur, s'inquiétant de le voir devenir raciste. « dégoûté que tous ces bâtards soient acceptés en France et que l’on (fasse) rien ».

Interrogé en caméra caché par le magazine de France 2, le policier se défend d’être raciste. « Je dirais qu’on a une idéologie un peu différente. On est confronté beaucoup à des gens qui sont - c’est un peu méchant de dire ça - de toutes origines, mais c’est pas pour autant qu’on sombre dans le racisme », affirme-t-il.

Sur l’image virage de George Floyd, il assure qu’il s’agit d’une simple vidéo, envoyée pour plaisanter. « J’ai un groupe d’amis où l’on s’envoie des conneries, comme tout le monde quoi. […] Il y a des vidéos de chats qui se cassent la gueule, de tout quoi, comme se moquer des Asiatiques… Il n’y a rien de raciste là-dedans, c’est juste de l’humour noir. »

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
2 commentaires

Vos commentaires

Georges de Cayenne 23.04.2021
cerveau reptilien

des révélations qui, si elles ne constituent pas des preuves vraiment utilisables pour l'accusation, nous permet de constater que certains éléments de la police ont encore des cerveaux reptiliens et que "pour la cogne on ne demande pas, aux flics d'avoir inventé la poudre" pour paraphraser le grand Georges Brassens...

Répondre Signaler au modérateur
Benkwa973 24.04.2021

Le même reptilien des électeurs locaux qui portent les candidats extrémistes aux avant-postes lors des suffrages?

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
2 commentaires
1 commentaire
5 commentaires
5 commentaires
A la une
Une

Le marché de Montsinéry au rythme des...

Rédaction web - Samedi 12 Juin 2021