• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
POLITIQUE

La nouvelle ministre Justine Bénin épinglée par Mediapart pour « clientélisme»

La Rédaction Mardi 31 Mai 2022 - 16h19
La nouvelle ministre Justine Bénin épinglée par Mediapart pour « clientélisme»
Justine Bénin, députée - Justine Bénin, députée

Dans un article paru ce mardi 31 mai, le journal en ligne Mediapart accuse la toute récente secrétaire d'Etat à la mer et candidate aux législatives, ainsi que le Modem, de " dérive clientéliste " au moment des municipales de 2020.

 À deux semaines du premier tour des élections législatives où elle brigue un second mandat dans la 2ème circonscription, Justine Bénin se serait sans doute bien passée de ces révélations. Ce mardi 31 mai, dans un article signé Pierre Januel intitulé « la dérive clientéliste de la nouvelle ministre Justine Bénin », le journal Médiapart pointe des financements accordés à plusieurs associations du Moule en 2019 et 2020 avec l'argent du Modem, parti qu'elle a rallié après avoir été élue députée.

Pour Médiapart, la toute récente secrétaire d'Etat " a utilisé l'argent du Modem pour arroser les associations de sa commune du Moule où elle se présentait " aux municipales de mars 2020.

Or, insiste le journal, depuis le vote pour la suppression de la réserve parlementaire, les députés, autrefois tentés d'utiliser ces fonds à des visées électoralistes, ne disposent plus de cette manne financière. Mais, c'est en épluchant les comptes du Modem, que les journalistes de Médiapart ont découvert que le parti aurait ainsi versé 14 organisations locales du Moule entre fin 2019 et début 2020 pour un montant de 37 000 euros.

 

 Pratique assumée

« Ce type de versements d'un parti politique national à des associations locales est extrêmement atypique. On ne le retrouve dans aucun parti politique, et au Modem, depuis 2015, seules les associations du Moule ont bénéficié de versements de cet ampleur », indique Médiapart.

Pour certains interlocuteurs interrogés par Mediapart, cette pratique est clairement un prolongement de la réserve parlementaire.

Les responsables du parti assument pourtant et ce, même si le subventionnement de structures locales ne figurent pas dans l'objet social du Modem.

Justine Bénin assure avoir « agi en toute transparence » et « revendique cette capacité à mobiliser des concours vertueux (…) dès lors qu'ils servent des buts vertueux ». « Le Modem m'a permis d'aider des associations sportives et culturelles qui avaient épuisé leurs demandes ailleurs ».

En 2020, elle avait finalement perdu la bataille des municipales face à Gabrielle Louis-Carabin.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
1 commentaire
4 commentaires
3 commentaires
A la une
1 commentaire