France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

La justice ira au Larivot et au Majestic : les baux sont signés !

Samedi 3 Août 2019 - 03h30
La justice ira au Larivot et au Majestic : les baux sont signés !
La chancellerie a signé le bail avec le propriétaire du Majestic, Georges Laurent. - hespels

La nouvelle physionomie de la justice en Guyane prend forme. Mardi, les deux baux avec les propriétaires des futurs sites d’accueil de la juridiction ont été signés. Ils seront situés au Larivot pour la partie pénale et dans Cayenne centre, immeuble Majestic, qui abritait jusque là une partie du tribunal de commerce, l’OFII et FA Guyane.

Ces locations de nouveaux immeubles pour abriter la justice en Guyane font suite à la crise sans précédent que traverse la juridiction depuis le mois d’avril après que de l’amiante ait été découverte dans plusieurs parties du tribunal de grande instance (TGI), situé avenue du Général-de-Gaulle, à Cayenne. Le TGI est fermé depuis le mois d’avril et ne rouvrira pas avant de longs mois encore. Alors la chancellerie a dû trouver des solutions de replis.

Après de longues semaines d’errance, des représentants du ministère sont arrivés au début du mois de juillet et ont validé la piste la plus sérieuse qui était envisagée et qui faisait l’unanimité depuis mi-juin (FA Guyane du 20 juin 2019). Le tribunal va donc emménager dans les locaux de l’ancienne école de commerce de la CCIG, au Larivot. Le bail a été signé mardi en fin d’après-midi en présence du conseil du propriétaire, Me Jérôme Thisselin qui représentait André Saada, et en présence de Laurent Fekkar, substitut général en charge de l’équipement au tribunal de Cayenne et de Bernard Lecufier, responsable des Domaines. L’accord prévoit l’ouverture des locaux le 2 septembre. Le second bail signé concerne l’immeuble Le Majestic, à l’angle des rues Lalouette et François-Arago, à côté de la cathédrale Saint-Sauveur, à Cayenne. Cet imposant immeuble abrite déjà une partie du tribunal mais aussi FA Guyane. Le bail a été signé directement avec le propriétaire Georges Laurent. Il prévoit une mise en service du site début octobre. Pour l’instant, d’importants travaux d’aménagements sont en cours dans cet immeuble de centre-ville cayennais, réalisés par l'entreprise Sobat. 

Des locaux fonctionnels

Car le challenge est important. Il s’agit de réussir à mettre en place deux sites pour accueillir dignement et de façon fonctionnelle, l’ensemble des différents services qui étaient jusque là réunis au TGI. Alors en ce qui concerne le Larivot, « le tribunal va prendre le premier étage », explique Laurent Fekkar. Il a une superficie d’environ 1 200m². « Dans un premier temps, tous les services pénaux seront réunis là-bas, c’est à dire le juge des libertés et de la détention (JLD), le parquet, les juges d’instruction, le juge d’application des peines (JAP), les juges des enfants, et puis les services du greffe correctionnel », détaille Laurent Fekkar. Une salle d’audience est aussi en train d’être aménagée en ce moment. Elle fait environ 90m² et elle accueillera le tribunal correctionnel où se tiendront entre autres les audiences collégiales, les comparutions en reconnaissance préalable de culpabilité et les comparutions immédiates.

L’immeuble du Majestic servira lui à héberger la justice civile. La mise en service se fera le 1er octobre selon Laurent Fekkar. Parmi les tâches les plus difficiles, la chancellerie a dû trouver tous les entrepreneurs pour réaliser les travaux en un temps record. Au Larivot, la fibre optique a été installée en un temps record là-aussi. Le réseau informatique va donc pouvoir fonctionner de manière optimale. C’était l’une des nombreuses inquiétudes des fonctionnaires qui doivent prendre possession des locaux. Ces mises en service des deux bâtiments va mettre fin à une situation intenable qui voit, depuis avril, les différents services répartis sur plusieurs sites, des bureaux polyvalents pour des fonctionnaires nomades, des justiciables et des avocats perdus entre tous ces sites qui accueillent de façon aléatoire les services de la justice. Le Larivot et le Majestic serviront donc jusqu’à ce que le TGI soit complètement désamianté.

Samir MATHIEU

Laurent Fekkar est le substitut général en charge de l’équipement au tribunal de Cayenne. C’est lui qui a signé les baux qui mettent fin à la zizanie administrative et géographique actuelle. - hespels
Les travaux dans l’immeuble Majestic battent leur plein. Ils vont se poursuive jusqu’à la fin septembre pour une ouverture de la justice civile au 1er octobre. - hespels

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
1 commentaire
2 commentaires
A la une