• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
FAITS DIVERS

Kourou : des gendarmes menacés et attaqués

P.R Mardi 13 Avril 2021 - 11h43
Kourou : des gendarmes menacés et attaqués

Le week-end dernier, les gendarmes de Kourou ont été pris à parti lors de deux interventions différentes.

 Samedi soir dernier, vers 20h00, un jeune homme de 21 ans, placé en famille d’accueil à Kourou, a menacé son assistante familiale avec un sabre, ainsi que l’éducateur venu le récupérer.

Les gendarmes du DSI Kourou sont intervenus sur place, à la crique des Singes Rouges, et ont été menacés à leur tour. Les gendarmes ont alors dû faire usage de la force et sont parvenus à interpeler le jeune homme « athlétique, mesurant près de 2 mètres, surexcité », nous apprend la gendarmerie.

Placé en garde-à-vue à la brigade de Kourou, il a selon les forces de l’ordre insulté et menacé les gendarmes présents « tout le week-end », et a commis des dégradations dans sa cellule.

Il passera en comparution immédiate ce mardi pour "violences avec usage ou menace d'une arme, violence sur une personne dépositaire de l'autorité publique, rébellion, outrage, menace de mort et destruction d'un bien destiné à l'utilité publique".

Le lendemain, dimanche 11 avril, à la rue du Mont Tumuc Humac à Kourou, une dispute a éclaté au sein d'un couple de trentenaire. La compagne a insulté et menacé son mari qui a appelé les gendarmes de Kourou. A leur arrivée, la femme « très excitée » selon les gendarmes, s'en est immédiatement pris à l'un d'entre eux : « elle se jette sur lui, le mord à la main et lui casse ses lunettes ».

Maîtrisée, elle a été conduite dans les locaux de la brigade de Kourou où elle a été placée en garde à vue. Elle devra répondre devant la justice des faits de "violences sur une personne dépositaire de l'autorité publique, rébellion et menace de mort".

Ce mardi après-midi, le tribunal a condamné l'auteur des faits à seize mois d'emprisonnement ferme dont huit mois assortis d'un sursis avec mise à l'épreuve pour une durée de deux ans. 


Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
2 commentaires
1 commentaire
5 commentaires
5 commentaires
A la une