France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
JUSTICE

De l'or pour récuperer sa pirogue

M. L. T. Mercredi 18 Septembre 2019 - 15h06
De l'or pour récuperer sa pirogue
ARCHIVES FA GUYANE

Vendredi, ce piroguier sera jugé pour violences, complicité d’exploitation d’une mine sans titre d’exploitation, et de corruption. Suivez l'info sur franceguyane.fr 

Pour un problème de casier judiciaire non parvenu, l’affaire a été renvoyée au 20 septembre et le prévenu attendra son jugement en prison. C’est ce qu’a décidé le tribunal, après avoir entendu ce jeune trentenaire né au Brésil, et qui fait office de piroguier sur la zone du haut Maroni. Un piroguier qui aura à répondre de violences, de complicité d’exploitation d’une mine sans titre d’exploitation, et de corruption.

Le 13 septembre, il est contrôlé sur le Tampok par les gendarmes et les militaires chargés de la surveillance de cette zone, « un endroit plutôt connu pour ses sites d’orpaillage illégaux que pour ses points de vue touristiques », selon les mots de la présidente Carole Pantalaci. L’affaire se passe mal, le prévenu résiste, mais finit par être maîtrisé par les forces de l’ordre. Dans la pirogue, des bidons d’essence, des outils divers et des katouris en grand nombre. « Les katouris, c’est bien ce dont se servent les garimpeiros pour transporter leur or ? » interroge la présidente.

Pas de réponse du prévenu, mais en revanche une réponse plutôt surprenante quand il lui est demandé pourquoi il a proposé de l’or aux militaires qui venaient de confisquer sa pirogue. « Je voulais payer mon amende et récupérer mon bateau, c’est mon outil de travail. » Selon la procédure, le prévenu aurait proposé 100 grammes d’or aux fonctionnaires présents sur les lieux.
Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
2 commentaires
1 commentaire
5 commentaires
A la une