• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
JUSTICE

Cinq personnes déférées suite à l’agression d’un policier à Cayenne

S.R. Lundi 12 Avril 2021 - 12h03
Cinq personnes déférées suite à l’agression d’un policier à Cayenne
La rixe a eu lieu devant une ancienne librairie qui jouxte les locaux du CNFPT, rue François Arago. - S.R.

 Vendredi, un fonctionnaire de l’Unité Territoriale d’Investigation de Proximité était gravement blessé à la carotide à la suite d’une intervention dans une épicerie chinoise, rue François Arago à Cayenne. Cinq personnes ont été placées en détention provisoire “pour violences avec arme en réunion” et seront jugées ce mardi en comparution immédiate.

 Tout part d’un problème de stationnement de véhicule. Vendredi, un agent de l’UTIP, l’unité d’investigation de la police judiciaire, était violemment pris à partie par cinq hommes dans une épicerie chinoise qui jouxte le CNFPT, rue François Arago à Cayenne. Les premières informations récoltées sur le terrain tendaient à affirmer que le fonctionnaire avait été blessé d’un coup de couteau au niveau de la gorge. Nous avons obtenu plus de précisions sur la nature de cette agression.

L’agent a été touché au niveau de la carotide par un tesson de bouteille détaché, il s'agit donc d'une arme contondante et non d'un couteau, contrairement à ce que nous indiquions dans cet article. Cinq individus en étaient venus aux mains avec le dépositaire de l’autorité publique à l’intérieur de l’épicerie à la suite d'un problème constaté de stationnement sur la voie publique.
Cinq personnes entendues en garde à vue
 
L’homme âgé d’une quarantaine d’années avait été violemment écorché au niveau du cou. Évacué au bloc opératoire en urgence, son pronostic vital n’était pas engagé. Il s’est vu prescrire 15 jours d’ITT. En fin d’après-midi, deux jeunes hommes, blessés au niveau des mains pendant l'échauffourée, avaient été placés en garde à vue au commissariat de Cayenne.

Trois autres personnes ont également été entendues tout au long du week-end, sous le régime de la garde à vue. Déférés dimanche au parquet de Cayenne, les mis en cause seront jugés ce mardi au tribunal judiciaire du Larivot dans le cadre de la procédure accélérée de comparution immédiate. Le parquet a requalifié la "tentative d'homicide" en "violence aggravée par trois circonstances suivie d'incapacité supérieure à 8 jours". Selon le code pénal, les prévenus encourent jusqu'à 5 ans de prison et 75 000 euros d'amende.


Dans un communiqué, le syndicat “Alternative Police” dénonçait l’agression de leur collègue en service “par des ressortissants étrangers”.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
7 commentaires
2 commentaires
2 commentaires
A la une
2 commentaires
5 commentaires
1 commentaire
2 commentaires