• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
Justice

Blocage du pont du Larivot : Jack-Pierce Bruné condamné à 400 euros d’amende contractuelle

Michel Le Tallec Vendredi 5 Novembre 2021 - 19h07
Blocage du pont du Larivot : Jack-Pierce Bruné condamné à 400 euros d’amende contractuelle
Une vingtaine de militants étaient présents devant les grilles du Larivot.

La batte de base-ball, « c’était pour faire du sport », les cagoules, « pour tourner des clips vidéos ». Interpellé en marge des évènements du 13 septembre dernier au pont du Larivot, Jack-Pierce Bruné a été condamné à 400 euros d’amende contractuelle. Seul a été retenu le motif de « dissimulation volontaire du visage. »

 S’exprimant d’une voix douce, avec des mots choisis, ce jeune étudiant en 1ère année de droit comparaissait ce vendredi 5 novembre pour la seconde fois devant le tribunal correctionnel, au Larivot. Jack-Pierce Bruné, 22 ans, né à Cayenne, avait à répondre de deux chefs d’accusation, à savoir « transport sans motif légitime d’arme blanche - un canif et une batte de base-ball, NDLR » et « dissimulation volontaire du visage afin de ne pas être identifié. »

Les faits se déroulent au petit matin du 13 septembre, au plus fort de la manifestation qui bloque le pont du Larivot. Le jeune homme, parti très tôt du domicile de sa mère, à Macouria, « afin de ne pas être en retrard à mes cours » s’y présente le visage recouvert d’une cagoule, parce que, selon lui, «je n’avais pas dans ma voiture de masque de protection. » « Admettons, déclare la président du tribunal Garance Journet, mais pourquoi ces cagoules dans votre voiture?(1) »

Réponse du jeune homme: « c’est pour tourner des clips vidéo. » « Et cette batte de base-ball? » « je l’ai acheté trois jours avant pour m’entraîner. » Un fait corroboré par le conseil de Jack-Pierce Bruné, Me Alex Leblanc, qui produit une facture dûment acquittée auprès d’un magasin de sport. Lequel avocat avait d’ailleurs, en introduction des débats, déposé une demandé de nullité, au motif de « versions contradictoires et de retard dans le signalement au parquet de la garde à vue de mon client. » Une demande en nullité qui sera rejetée par le tribunal. Le jeune homme sera interpellé vers 9 heures du matin, à Cayenne.

« Finalement, vous êtes resté longtemps au pont du Larivot, relèvera la représentante du ministère public, Gaëlle Reverter. Pour quelqu’un qui ne voulait être en retard à ses cours… »

Une autre chose l’intrigue, à savoir que le jeune homme, pour décliner son identité, produira une carte de réserviste de la gendarmerie. «En général, dans ces cas-là, on présente une carte d’identité, voire un passeport… » Elle demandera en condamnation une peine de 140 heures de Travaux d’Intérêt Général sur une période de 12 mois. Pour Me Alex Leblanc, au contraire, les choses sont entendues. « Vous relaxerez mon client, il n’y a rien de probant dans ce dossier, il est vide. A aucun moment, ce jeune homme s’est montré agressif, la batte de base-ball n’a pas quitté la voiture, le canif est resté dans son sac. Je pose donc la question: au nom de quoi les forces de l’ordre l’ont interpellé? Surtout quand on connaît la manière dont cela a été fait, avec un pistolet braqué sur lui… »

Après délibérations, le tribunal a relaxé Jack-Pierce Bruné des faits de « transport sans motif légitime d’arme blanche » mais l’a condamné à 400 euros d’amende contractuelle pour « dissimulation volontaire du visage pour ne pas être identifié. » Hors audience, le jeune homme a confié « ne pas être un militant mais un simple citoyen engagé. »

Précisons néanmoins qu’un appel à le soutenir à été largement diffusé sur les réseaux sociaux au nom de la Caravane de la Liberté, et qu’une vingtaine de militants étaient présents devant les grilles du Larivot. A l’intérieur du tribunal, il a été accompagné tout au long de l’audience par Philippe Bouba, cinquième vice-président de la CTG, élu en juin dernier, et par ailleurs l’un des responsables de La Guyane Insoumise, l’antenne guyanaise du parti de Jean-Luc Mélenchon.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
7 commentaires

Vos commentaires

Harold 07.11.2021

La batte de base ball et les cagoules pour s’entraîner et des clips vidéos (pour Trop Violans ??) La bonne blague !
Déjà bien endoctriné ce jeune homme.
Quant à l’élu officiellement présent, n’a t’il rien d’autre à faire à la CTG ? Il faut choisir, le mandat rémunéré ou la représentation citoyenne bénévole !

Répondre Signaler au modérateur
Josse 06.11.2021
Tentative d'intimidation de la part d'un élu ?

"...il a été accompagné tout au long de l’audience par Philippe Bouba, cinquième vice-président de la CTG..."

Peut on m'expliquer pourquoi un élu de la CTG est présent à l'audience ?
- Soit il vient en tant que simple citoyen anonyme, c'est son droit, et donc son mandat ne doit pas être évoqué.
- Soit il vient en tant qu'élu, et là il représente officiellement la CTG, et donc engage officiellement et publiquement la CTG dans une décision de justice.


C'est quoi encore cette tentative d'intimidation ? de pression envers la justice ? Ca y est, on est dans une république bananière ?
Une nouvelle lettre au 1er Ministre pour se plaindre de la justice trop sévère envers les petits copains ??

M BOUBA devrait retourner à l'école et apprendre la séparation des pouvoirs.


Pas de doute, on est bien représenté avec de telle personne, la Guyane va décoller !!!


@Benkwa973: tellement vrai: 22 ans, en 1ère année. On imagine le niveau !!!
C'est vrai que tout le monde se promène avec une cagoule et une batte de base ball dans sa voiture.

Répondre Signaler au modérateur
g6d 06.11.2021

Le courage de nos vaillants révolutionnaires est bien incarné ainsi

Répondre Signaler au modérateur
fade 06.11.2021

Commentaire supprimé par la rédaction

Répondre Signaler au modérateur
Benkwa973 06.11.2021

Sérieusement, les petites phrases guyanaises qui se font sur eux...et en quoi acheter une batte trois jours avant est un argument ? Et le coup de la cagoule...sans déconner, un enfant sortirait ça à ses parents ou à l'école tout le monde rigoleraient...là, ça passe crème...mais bon, 22 ans en première année. Tout est dit...

Répondre Signaler au modérateur
Garimpo 06.11.2021
Il bosse pour nos enfants...

Bouba, délégué à l’éducation et l’enseignement supérieur est de toutes les manifs, caravane, trop violans, etc...a t’il le temps de travailler ? Ou est t’il en train de nous préparer une nouvelle filière universitaire du genre « Master révolution » ou « licence blocages »

Répondre Signaler au modérateur
Mali 06.11.2021

Jeune homme, prenez la plume pour défendre vos idées et /ou le verbe.
Les prétendus insoumis eux ont fait carrière et sont retraités ou futurs retraités de ceci ou cela...

Répondre Signaler au modérateur
Katchopine 06.11.2021
Sa.tourte di laró bwa a pa sa i ka di.anba trap

Est pris qui croyait prendre !!!
Allez allumerun cierge à l église jeune homme et pensez a vos parents la prochainefois avant d agir
Les.conseilleurs ne sont pas les payeurs !!
Et éloignez vous de toute présence politique
A bon entendeur salut !

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
2 commentaires
5 commentaires
9 commentaires
5 commentaires
A la une
2 commentaires

Vidéos

Voir toutes les vidéos