10 ans après son agression, Raymond Charlotte espère obtenir réparation

10 ans après son agression, Raymond Charlotte espère obtenir réparation

Un traumatisme crânien, un éclatement du foie, et une victime laissée pour morte au moment des faits en juin 2011, selon le témoignage de la sœur de Raymond Charlotte. 
Ce cofondateur de l’Organisation guyanaise des droits de l’Homme et « ex-prisonnier politique guyanais à la Santé et Fresnes » a été l’objet d’une agression qui aurait pu lui coûter la vie selon son avocat Me Briolin :              

« Si on avait voulu le tué on l’aurait fait. Mais ce jour-là on voulait lui envoyer un message. Il...

franceguyane.fr 270 mots - 30.11.2021
Cet article d'archive est payant ou réservé à nos abonnés ayant un crédit suffisant
Vous disposez d'un compte avec un crédit d'archives ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié
Nos formules d'achat d'archive à l'unité
Nos formules d'abonnement

Découvrez toutes nos offres d'abonnement

Découvrir