• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Virus: les Amériques se coudoient en termes de contaminations, un vaccin testé à grande échelle

Lundi 27 juillet 2020
Virus: les Amériques se coudoient en termes de contaminations, un vaccin testé à grande échelle
Une personne est testée au coronavirus à Dalian, le 26 juillet 2020 en Chine - STR (AFP)

Les Etats-Unis lancent lundi la dernière phase clinique d'un vaccin potentiel contre le coronavirus, tandis que la région Amérique latine et Caraïbes coudoie désormais l'Amérique du Nord en termes de contaminations.

L'épidémie continue de s'étendre dans le monde avec plus de cinq millions de nouveaux cas détectés depuis le 1er juillet, soit plus d'un tiers de ceux qui ont été déclarés depuis le début de la pandémie. Dans certains pays comme le Canada, elle touche désormais une majorité de jeunes, âgés de moins de 39 ans.

L'Amérique latine et les Caraïbes sont devenues dimanche la région du monde ayant recensé le plus grand nombre de contaminations, soit 4.340.214 cas, selon un bilan établi par l'AFP dimanche à 21H00 GMT à partir de sources officielles.

La Chine, où le virus est apparu, a fait état lundi de 61 nouveaux malades du Covid-19 en 24 heures, la plus importante augmentation journalière depuis mi-avril, après l'apparition de foyers d'infection dans trois provinces dont le Xinjiang (nord-ouest).

Les Etats-Unis, pays le plus touché au monde, comptent pour leur part près de 4,230 millions de contaminations et près de 150.000 morts. Le nombre de nouveaux cas positifs a toutefois nettement ralenti dimanche à +55.187, son plus bas niveau depuis près de deux semaines.

Le gouvernement américain s'est engagé à porter à jusqu'à près d'un milliard de dollars au total son soutien au développement d'un potentiel vaccin contre le Covid-19 mis au point par la société américaine de biotechnologie Moderna, et qui s'apprête à dans la dernière phase de son essai clinique.

Ce vaccin expérimental, qui a déclenché des anticorps contre le coronavirus chez les 45 participants dans une première phase, pourra ainsi être testé à partir de lundi sur 30.000 personnes.

Les Etats-Unis ont annoncé ces derniers mois des investissements massifs visant à immuniser les Américains dès le début de l'année prochaine.

Le président américain Donald Trump s'est d'ailleurs déclaré dimanche "focalisé" sur le coronavirus avec "des réunions prévues sur des vaccins", pour justifier son renoncement à lancer la première balle à l'ouverture d'un match de baseball des New York Yankees prévu le mois prochain.

Le Brésil, pays latino-américain le plus touché, a recensé dimanche près de 25.000 cas supplémentaires, pour un total de 2,4 millions. Il déplore plus de 87.000 morts.

En nombre de morts, l'Europe reste en tête, avec 207.933 décès, suivie de l'Amérique latine et des Caraïbes (182.726), et des Etats-Unis et Canada (155.673). Des chiffres sans doute inférieurs à la réalité.

- Jeunes mais pas "invincibles" -

Au Canada, les adultes de moins de 39 ans constituent désormais une nette majorité des nouveaux cas de Covid-19 recensés, ont averti dimanche les autorités sanitaires en appelant les jeunes à ne pas se sentir "invincibles".

Les personnes âgées ne sont pas les seules à risquer de graves problèmes de santé en cas de contamination, a mis en garde le Dr Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique du pays: sur les cas de Covid-19 signalés la semaine dernière, "63% concernaient des jeunes de moins de 39 ans, dont un tiers (31%) a été hospitalisé".

En France aussi, des élus inquiets ont appelé les jeunes à davantage de prudence et ordonné la fermeture de lieux de rassemblements comme les plages, les parcs et les jardins publics la nuit.

"Si cette tranche d'âge est le plus souvent asymptomatique une fois contaminée, elle transmet toutefois le virus une fois contaminée et expose ainsi les populations les plus fragiles", a insisté la préfecture du Morbihan (ouest).

Au Royaume-Uni, le gouvernement a dévoilé un vaste plan de lutte contre le surpoids et l'obésité, qui sont considérés comme des facteurs aggravants face à la maladie et qui concernent presque les deux tiers (63%) de la population britannique.

Ce plan marque un virage à 180 degrés pour le Premier ministre Boris Johnson, qui s'était auparavant déclaré contre les "taxes sur nos péchés" et une approche "maternisante" de l'Etat.

Lui-même avait dû être hospitalisé au printemps en soins intensifs après avoir contracté le Covid-19, imputant plusieurs fois la sévérité de ses symptômes entre autres à son poids. "Perdre du poids est difficile, mais avec quelques petits changements, nous pouvons tous nous sentir plus minces et en bonne santé", a-t-il déclaré.

- "Pays sûr" -

Londres a par ailleurs annoncé que les passagers en provenance d'Espagne devraient se soumettre à une période d'isolement à partir de dimanche, suscitant une vive réaction des autorités de ce pays, deuxième destination touristique mondiale derrière la France, et qui a clamé haut et fort être "un pays sûr".

"Comme d'autres pays européens, l'Espagne a de nouveaux foyers. Ce n'est pas inhabituel. Le plus important est que l'Espagne fait de grand efforts pour contrôler ces foyers", a déclaré la ministre des Affaires étrangères, Arancha Gonzalez Laya.

Au Pérou, le ministère de la Santé a estimé que 25,3% de la population de la capitale Lima et du port de Callao pourraient être contaminés par le Covid-19, soit "un total de 2,7 millions d'habitants".

D'autres pays comme le Venezuela et l'Algérie ont décidé de reconduire les mesures de confinement en vigueur sur leur sol.

Le Maroc va également limiter les déplacements entre grandes villes à à quelques jours de l'Aïd al-Adha, une fête traditionnellement marquée par des réunions familiales. Et l'Arabie saoudite n'accueillera que quelque 10.000 personnes pour le traditionnel pèlerinage du hajj à La Mecque à partir de mercredi, au lieu des 2,5 millions reçus l'an dernier.

A Berlin, capitale de la techno, le sulfureux club Berghain a pu rouvrir ses portes mais pas question de danser à ce stade. Il ne s'agira que d'une exposition sonore inédite.

burs-ahe/ybl

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une
3 commentaires