France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Turquie: la livraison de missiles russes se poursuit

Samedi 13 juillet 2019
Turquie: la livraison de missiles russes se poursuit
Photo prise et remise le 12 juillet 2019 par le ministère turc de la Défense montrant un avion cargo russe débarquant des éléments du système de missiles antiaérien S-400 sur la base turque de Murted, près d'Ankara - Handout (TURKISH DEFENCE MINISTRY/AFP)

La livraison des missiles russes S-400, démarrée vendredi, se poursuivait samedi à Ankara, a annoncé le ministère turc de la Défense, malgré les avertissements de Washington où plusieurs membres du Congrès appellent à des sanctions.

"La livraison des systèmes de défense aérienne et antimissile longue portée S-400 a repris aujourd'hui", a déclaré samedi matin sur Twitter le ministère turc de la Défense. "Le quatrième avion russe transportant des pièces de S-400 a atterri sur la base aérienne de Murted près d'Ankara".

Washington juge qu'il existe un risque que l'achat des systèmes russes par Ankara ne mette en danger les secrets technologiques du nouvel avion furtif américain F-35, dont la Turquie veut aussi se doter.

Les Etats-Unis estiment également que les S-400 ne sont pas compatibles avec les dispositifs de l'Otan, dont la Turquie est membre. Un haut responsable de l'Otan, parlant sous couvert d'anonymat, a d'ailleurs affirmé vendredi que l'organisation était "préoccupée".

Plusieurs membres du Congrès américain ont ainsi appelé à annuler les livraisons des F-35 à Ankara, et ont demandé des sanctions contre les responsables turcs impliqués dans l'accord avec la Russie.

"On avait donné le choix au président Erdogan, il a clairement fait le mauvais", ont indiqué vendredi dans un communiqué commun Eliot Engel et Michael McCaul, principaux élus démocrate et républicain à la commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants.

Mais jusqu'à présent Ankara a rejeté toutes les mises en garde américaines, appelant mercredi encore Washington à ne pas prendre de mesures susceptibles de "nuire aux relations" bilatérales.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une
Guyane

Mardi 16 Juillet 2019

Pancho