France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Ski alpin: la descente de Bansko sourit aux techniciennes

Vendredi 24 janvier 2020
Ski alpin: la descente de Bansko sourit aux techniciennes
L'Américaine Mikaela Shiffrin lors de la descente de Bansko en Bulgarie, le 24 janvier 2020 - NIKOLAY DOYCHINOV (AFP)

L'Américaine Mikaela Shiffrin, triple tenante du gros globe de cristal, a confirmé vendredi sa grande polyvalence en remportant la descente de Coupe du monde de Bansko (Bulgarie), la 2e victoire de sa carrière dans cette discipline.

L'Américaine a déjà gagné dans les cinq disciplines majeures du ski alpin (le slalom, sa spécialité, le géant, le super-G, la descente et le combiné) et a donc ajouté une 65e victoire en Coupe du monde à sa collection devant l'Italienne Federica Brignone (à 18 centièmes) et la Suissesse Joana Haehlen (à 23 centièmes).

Shiffrin, âgée de 24 ans, était déjà montée sur le podium en descente à Lake Louise cette saison (2e en décembre), une épreuve qu'elle avait remporté en décembre 2017.

"C'était un tracé pour moi, je suis très contente. Au départ, je me suis dit +il faut attaquer+ et ça a marché", s'est réjouie la patronne du circuit au terme de l'épreuve, raide et très tournante, qu'elle courait pour la première fois.

"C'est intéressant de découvrir un nouveau tracé, c'est comme un puzzle", a souligné la native de Vail dans le Colorado.

La spécialiste du slalom savait qu'elle avait une chance à jouer sur "la descente la plus technique du circuit" et elle n'a pas caché sa satisfaction: "J'ai vraiment fait du bon boulot et bien skié".

Shiffrin remonte ainsi au 2e rang du classement de la spécialité et conforte son avance au classement général. Elle a désormais 280 points d'avance sur Brignone, l'Italienne qui réalise elle-aussi une excellente opération. C'est le deuxième podium en descente pour Brignone après Bad Kleinkirchheim en 2018.

D'autres techniciennes complètent le top 10 avec les Italiennes Elena Curtoni (4e) et Marta Bassino (5e), et la Slovaque Petra Vlhova (6e), qui repasse derrière Brignone au général.

Le parcours a en revanche piégé de nombreuses favorites qui n'ont pas réussi à terminer la course, notamment la championne olympique italienne Sofia Goggia. L'Autrichienne Nicole Schmidhofer, lauréate du petit globe de descente la saison passée, a dû renoncer à prendre le départ en raison de symptômes grippaux.

Avec une décevante 17e place, la Slovène Ilka Stuhec, double championne du monde de descente, est toujours à la recherche de sensations cette saison.

Corinne Suter se classe seulement 12e, mais la Suissesse conserve la tête du général de la discipline avant la 2e descente prévue samedi.