Les religieux catholiques enlevés en Haïti le 11 avril ont été libérés

GG 30.04.2021
Kidnapping Haïti - Yuri CORTEZ - (AFP/Archives)

La Société des prêtres de Saint-Jacques, à laquelle appartiennent les religieux, l'a annoncé, sans préciser si une rançon avait été versée. Trois des dix personnes enlevées avaient déjà été relâchées.

Ils étaient retenus depuis 20 jours: Sept personnes enlevées en Haïti, donc deux religieux français, ont été libérées, a annoncé la Société des prêtres de Saint-Jacques ce vendredi 30 avril.

"Tôt ce matin, en France, nous avons reçu avec une immense joie et un réel soulagement la nouvelle de la libération de nos frères et sœurs enlevés et séquestrés par des bandits, depuis le dimanche 11 avril 2021 dernier." écrit-elle dans un communiqué, sans préciser si la rançon réclamée par les ravisseurs a été versée. Les trois autres victimes avaient été relâchées le 22 avril.
Les deux captifs français étaient Agnès Bordeau, une religieuse du département de la Mayenne, et Michel Briand, un prêtre d'Ille-et-Vilaine vivant en Haïti depuis plus de trente ans.

Une rançon d'un million de dollars réclamée
Les ravisseurs réclamaient un million de dollars de rançon. La police soupçonne un gang armé actif dans le secteur, baptisé "400 Mawozo", d'avoir été à l'origine de cet enlèvement.
L'événement avait choqué l'opinion au-delà des frontières de l'île et provoqué une profonde crise politique dans le pays, en proie à une recrudescence des enlèvements contre rançon.