• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Frappes israéliennes sur Gaza après un tir de roquette

Samedi 18 juin 2022
Frappes israéliennes sur Gaza après un tir de roquette
Frappes de l'armée israélienne sur des positions du Hamas dans la bande de Gaza, le 18 juin 2022 - Eyad BABA (AFP)

L'armée israélienne a mené samedi des frappes sur des positions du mouvement palestinien Hamas dans la bande de Gaza en riposte à un tir de roquette depuis ce territoire qui a été interceptée, selon un communiqué militaire.

Avant l'aube, les sirènes d'alarme ont retenti dans la ville d'Ashkelon et dans d'autres localités du sud d'Israël, limitrophes de la bande de Gaza, pour alerter d'un tir de roquette.

"Le mouvement islamiste Hamas a tiré une roquette depuis la bande de Gaza vers les citoyens israéliens dans le sud d'Israël. La roquette a été interceptée par le bouclier antimissiles", a indiqué l'armée israélienne dans son communiqué.

En représailles, l'armée a mené une série de frappes sur des positions du Hamas dans l'enclave palestinienne, soumise à un blocus israélien depuis 2007, date à laquelle le Hamas y a pris le pouvoir.

"Des avions ont visé un site de fabrication d'armes du Hamas ainsi que trois postes militaires" du mouvement, a précisé l'armée.

Les raids israéliens, menés notamment au sud-est de la ville de Gaza, constituent "une extension de l'agression (par Israël) des terres palestiniennes à Jérusalem et en Cisjordanie occupée", après la mort de trois palestiniens à Jénine, a déclaré le porte-parole du Hamas, Hazem Qassem, qui n'a pas fait état de victimes suite aux frappes.

Vendredi, trois Palestiniens armés avaient été tués lors d'échanges de tirs avec les forces israéliennes qui menaient une opération dans le secteur de Jénine en Cisjordanie, un territoire palestinien occupé par Israël depuis plus de 50 ans.

Le Hamas a affirmé que l'un des trois morts était un commandant local du mouvement islamiste et que sa mort "ne restera pas impunie".

Samedi soir, Israël a annoncé suspendre l'augmentation du nombre de permis d'entrée sur son territoire accordés aux Palestiniens de la bande de Gaza, annoncée plus tôt dans la semaine.

L'Etat hébreu avait dit jeudi prévoir d'augmenter de 2.000 le nombre de permis, pour atteindre un total de 14.000 par jour.

"Le ministre de la Défense Benny Gantz a décidé de suspendre l'augmentation (...) en réponse au tir d'une roquette vers l'Etat d'Israël", a indiqué dans un communiqué le Cogat, organe du ministère israélien de la Défense qui supervise les activités civiles dans les Territoires palestiniens.

Les derniers tirs de roquettes et frappes israéliennes sur Gaza remontent à avril dernier.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une
1 commentaire