France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Euro de hand: les Français sombrent d'entrée contre le Portugal

Vendredi 10 janvier 2020
Euro de hand: les Français sombrent d'entrée contre le Portugal
Nikola Karabatic peine à passer le rideau défensif portugais et c'est la France qui s'incline pour son entrée dans l'Euro, le 10 janvier 2020 à Trondheim - Ole Martin Wold (NTB scanpix/AFP)

Les handballeurs français ont sombré face au Portugal dès leur premier match de l'Euro, 28 à 25, vendredi à Trondheim, en Norvège.

Les Bleus se retrouvent en danger d'élimination dès le premier tour après cette défaite surprise contre une nation en progrès mais qui ne fait pas partie des références européennes.

La France devra battre la Norvège, vice-championne du monde, dimanche (18h15) devant son public pour éviter le pire. Un succès ne suffira pas forcément, en fonction des résultats des autres matches.

Les hommes de Didier Dinart étaient pourtant prévenus car ils avaient déjà perdu contre les Portugais en avril dernier dans un match de qualification à Guimaraes, avant de se rattraper trois jours plus tard à Strasbourg. Mais contrairement à l'échec de Trondheim, celui du printemps ne les mettait pas en danger d'élimination.

Il s'agit d'une des pires défaites de la France depuis qu'elle s'est installée dans les nations fortes du handball, il y a 25 ans.

Les Bleus avaient pourtant bien commencé, menant de deux buts après une vingtaine minutes de jeu (9-7). C'est alors qu'ils ont connu leur premier trou d'air, 12 minutes sans marquer à cause de nombreuses pertes de balle. Les Portugais en ont profité pour passer devant (11-12 à la pause).

La France a donné l'impression de rétablir la situation au début de la deuxième période. Elle est brièvement repassée devant (17-16) grâce aux buts de Melvyn Richardson et de Dika Mem.

Mais ce ne fut qu'un feu de paille. Les équipiers de Nikola Karabatic se sont même effondrés dans les dernières minutes, jouant souvent en infériorité numérique.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une
1 commentaire
1 commentaire