France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Espagne: Benzema, lumineux, ouvre la voie du titre au Real Madrid

Lundi 29 juin 2020
Espagne: Benzema, lumineux, ouvre la voie du titre au Real Madrid
L'attaquant du Real Madrid Karim Benzema (g) et son entraîneur Zinédine Zidane, contre Majorque le 24 juin 2020 au stade Alfredo-Di Stefano, le 24 juin 2020 à Madrid - JAVIER SORIANO (AFP/Archives)

La voie est libre: avec un Karim Benzema encore brillant et auteur d'une talonnade lumineuse, le Real Madrid a battu le dernier de Liga, l'Espanyol Barcelone, 1-0, ce dimanche pour la 32e journée de championnat, et repasse premier deux points devant le FC Barcelone.

La saison Benzema: auteur d'une inspiration géniale sur cette talonnade pour Casemiro, qui n'a eu qu'à pousser le ballon dans les cages de Diego Lopez pour l'ouverture du score (45e), l'attaquant français du Real Madrid Karim Benzema s'est encore une fois mué en héros de la soirée, pour propulser le Real deux points devant le Barça en tête de Liga, un avantage peut-être décisif à six journées de la fin du championnat.

"Avec ce geste de classe, je pense au génie, oui, je pense à tous les gens qui aiment voir du beau football, comme moi, comme vous, comme tous les passionnés qui aiment voir ce genre de gestes", a commenté l'entraîneur Zinédine Zidane en conférence de presse d'après-match.

Déjà auteur d'un doublé contre Valence le 18 juin, puis du but décisif chez la Real Sociedad dimanche dernier, Benzema (32 ans) est revenu plus fort que jamais après l'interruption de trois mois à cause de la pandémie, pour mettre le Real Madrid sur les rails d'un potentiel 34e titre en Liga (un record), le deuxième pour le Zidane entraîneur, après celui de 2017.

- Cazorla, Benzema: deux bijoux -

Deuxième au classement des meilleurs buteurs du championnat d'Espagne (17 buts) derrière le monstre Lionel Messi (21 buts), tenu en échec avec le Barça à Vigo samedi (2-2), l'avant-centre français s'est illustré par son altruisme dimanche, avec ce bijou de passe décisive pour le milieu de terrain brésilien Casemiro, auteur de son 4e but cette saison en Liga pour son retour de suspension.

Avec sans doute l'une des plus belles passes décisives de la saison quelques heures après l'autre service cinq étoiles de Santi Cazorla dans la victoire de Villarreal face à Valence (2-0), "KB9", 107 passes au Real depuis 2009, se rapproche ainsi des deux meilleurs passeurs de la Maison blanche ces 25 dernières années : Raúl et Cristiano Ronaldo (116 passes chacun au Real).

Une offrande qualifiée instantanément de "magique" sur les réseaux sociaux par Guti, auteur de la "talonnade de Dieu", la plus marquante de l'histoire récente du Real Madrid, contre La Corogne le 30 janvier 2010... pour le but de Karim Benzema. Mais Zidane, après le match, a confié avoir une préférence pour celle de son protégé actuel.

"Ca a été une très belle action, mais surtout très importante, parce que c'est une passe décisive qui nous permet de gagner ce match. Moi, je vois le football comme ça, je savais que Casemiro arrivait par derrière", a résumé le Français sur Movistar+ après le match.

Benzema, qui renaît depuis le départ de Cristiano Ronaldo à la Juventus Turin et qui est en train de livrer son exercice le plus abouti à Madrid, s'est aussi illustré en faisant planer une menace permanente dans la surface de Diego Lopez, qui l'a fauché sans concéder de pénalty à la 43e. Il a également sollicité le portier de l'Espanyol à la 35e et à la 50e, sans succès.

Avec un grand "Karim", le Real (1er, 71 pts) a ainsi glané sa cinquième victoire en autant de matches depuis la reprise du championnat le 11 juin, et se dirige droit vers le titre...

- "Ce n'est pas fini" -

Malgré l'avertissement du défenseur catalan Gérard Piqué, qui a posté le message suivant sur les réseaux sociaux plus tôt ce dimanche: "Rappelez-vous une chose, nous sommes le Barça et tout cela n'est pas encore fini. Lutter jusqu'à la fin fait partie de notre ADN".

Mais le calendrier risque de compliquer les choses pour les Blaugranas: alors que le Barça doit rencontrer l'Atlético Madrid, solide troisième du championnat en pleine renaissance depuis la reprise, mardi soir (20h00 GMT) au Camp Nou, puis le 5e et candidat à la Ligue des champions Villarreal dimanche prochain (20h00 GMT), les Merengues auront une fin de saison plus aisée, avec trois équipes de la deuxième moitié de tableau dans les six derniers matches.

Et avec Eden Hazard qui devrait être sur pied, malgré sa sortie en boitant dimanche soir et avec de la glace sur les pieds, après plusieurs "coups" reçus aux jambes selon Zidane.

L'Espanyol, pour sa part, a bien résisté en première période face au nouveau leader, faisant oublier quelques instants sa place de lanterne rouge de Liga, à dix points du maintien, et ses problèmes sur le banc.

"L'autre club" de Barcelone a en effet limogé samedi son troisième entraîneur de la saison, Abelardo, et laissé les commandes de l'équipe au directeur sportif Rufete. Ce dernier succède à David Gallego (août - octobre 2019), Pablo Machin (octobre - décembre 2019), et donc Abelardo (décembre 2019 - juin 2020).

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une