France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
Politique

Elections au Suriname : la tentative de coup de poker de Bouterse

SH Jeudi 28 Mai 2020 - 18h20
Elections au Suriname : la tentative de coup de poker de Bouterse
Donné grand perdant des élections après le dépouillement de 90% des bulletins, Bouterse garde le sourire, et réclame un recomptage des bulletins… - Capture d'écran DR

Tandis que 90% des bulletins de l’élection du 25 mai sont dépouillés, et que son parti le NDP est annoncé comme le grand perdant du scrutin au profit du VHP de Chan Santhoki, le président sortant Desi Bouterse demande… un recomptage des votes.

L’élection s’est déroulée lundi… et le décompte final des votes n’est toujours pas terminé aujourd’hui, jeudi. Les résultats officiels ne sont toujours pas connus même si le VHP, parti d’opposition présidé par Chan Santokhi, est depuis 48 heures largement en tête, avec à ce jour plus de 40 000 voix d’avance. Et pendant ce temps-là, le candidat du NDP, parti au pouvoir, réclame désormais un recomptage, comme l'a déclaré cet après-midi Desi Bouterse.

Le VHP est pour le moment le grand gagnant puisqu’il remporterait 20 sièges au lieu de 9 précédemment au parlement. Tandis que les partisans de Bouterse passeraient de 26 sièges à seulement 16 dans la nouvelle assemblée. Les chefs de l'opposition ont exprimé ce matin leur crainte de tentatives de fraude. Ils accusent Bouterse de vouloir influencer les élections.
La crainte de tentative de fraude
Dans plusieurs dizaines de bureaux, les votes ont déjà dû être recomptés. Bien que le résultat des élections n'ait pas encore été publié, le VHP négocie déjà avec d'autres partis d'opposition sur la formation d'un nouveau gouvernement. Son leader Chan Santokhi a déclaré aujourd’hui avoir peur que le gouvernement actuel ne cherche à recompter les bulletins… « Vous pouvez deviner quel sera le résultat », a-t’il lâché devant les médias locaux.

Bouterse lui-même dit qu'un recomptage n'a rien à voir « avec le manque d'esprit sportif et que son gouvernement acceptera un résultat final du bureau électoral indépendant (OKB) ». Il assure même que son parti obtiendrait plutôt 18 sièges que les 16 qui lui sont actuellement « attribués » et que l’opposition devient « nerveuse »…

Les observateurs internationaux avaient déjà annoncé hier qu'ils resteraient plus longtemps dans le pays. Sans doute, ont-il fait le bon choix.



Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

Garimpo 29.05.2020

Hahaha Pendant que vous recompter, moi je fais mes valises...!

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
1 commentaire
A la une