France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

C1: Messi la veut, Ronaldo aussi, et le Ballon d'Or est au bout

Jeudi 14 mars 2019
C1: Messi la veut, Ronaldo aussi, et le Ballon d'Or est au bout
L'attaquant du Barça Lionel Messi auteur d'un doublé face à l'OL en 8e de finale retour de C1 AU camp Nou, le 13 mars 2019 - PAU BARRENA (AFP)

Un trophée nommé désir: héros de la qualification barcelonaise pour les quarts mercredi, Lionel Messi assure vouloir gagner à nouveau la Ligue des champions. Et revoilà ravivée la rivalité avec Cristiano Ronaldo, tout aussi ambitieux avec la Juventus, sur fond de course au Ballon d'Or...

- Le Messi des grands soirs -

L'Argentin a endossé ses habits de gala mercredi contre Lyon en huitième de finale retour, signant deux buts et deux passes décisives. Surtout, au bout d'un slalom échevelé, "La Puce" a mis le Barça à l'abri à un moment où les Lyonnais poussaient pour égaliser.

"Par chance, le but du 3-1 est arrivé pour nous tranquilliser", a commenté Messi.

Avec, au passage, trois nouveaux records dans sa longue collection: sa 476e victoire sous les couleurs du FC Barcelone, soit autant que le recordman Xavi Hernandez; un 30e match consécutif à domicile sans défaite en C1 pour le Barça; et une 12e qualification d'affilée pour les quarts, du jamais vu.

"On a vu un match incroyable de +Leo+, dans beaucoup d'aspects du jeu: en marquant, en délivrant des passes décisives, en arrachant des ballons... Même si nous sommes habitués, il nous surprend toujours", a savouré l'entraîneur Ernesto Valverde.

- La promesse du capitaine -

Il y sept mois, au coeur de l'été, Messi avait annoncé la couleur: "Nous vous promettons que cette année nous allons faire tout notre possible pour que cette coupe si belle et si désirée revienne à nouveau au Camp Nou", avait lancé le nouveau capitaine barcelonais.

L'Argentin a une revanche à prendre dans cette compétition: depuis le cinquième trophée catalan remporté en 2015 (le quatrième pour Messi), le Barça reste sur trois éliminations consécutives en quarts.

Cette fois, il faut faire mieux. Barcelone n'est qu'à quatre matches de la finale de C1 le 1er juin au stade Metropolitano de Madrid. "Tremble, Europe!", a titré en Une le quotidien catalan Sport jeudi.

"Messi veut la Ligue des champions. Il l'a dit sans ambages cet été, parlant avec le coeur", a résumé le journal sportif madrilène Marca, décrivant en Une "un Barça en mode ouragan".

Et à Barcelone, Mundo Deportivo insiste sur le gros appétit du petit attaquant. "Messi la veut", a écrit dans un éditorial le directeur du quotidien, Santi Nolla. "Il est évident qu'il la veut. (...) Messi a marqué le but salvateur, rassérénant. Ensuite, il a offert deux buts à Piqué et à Dembélé. Le meilleur joueur du monde a été, une fois de plus, déterminant."

- Le duel de toujours -

Mais attention, car Ronaldo aussi convoite le trophée!

Le Portugais a certes quitté le Real Madrid pour la Juventus en Italie, ses duels avec Messi se sont espacés, mais les deux quintuples Ballons d'Or se retrouvent sur un objectif commun... et inconciliable: gagner la C1 pour décrocher un sixième trophée de meilleur joueur du monde l'hiver prochain.

Il faut dire que l'Europe a tourné au jeu de massacre pour Luka Modric, Antoine Griezmann, Kylian Mbappé, Neymar... Autant de prétendants éliminés dès les huitièmes de finale, ce qui laisse un boulevard à ces deux monstres sacrés - même si leurs participations attendues à la Ligue des nations avec le Portugal et à la Copa America avec l'Argentine pourraient aussi influer.

Mercredi, Messi (31 ans) a répliqué en beauté au triplé de Ronaldo (34 ans) la veille contre l'Atlético (3-0). "Cristiano a vécu une soirée magique", a reconnu l'Argentin, fin connaisseur.

Dans leur course-poursuite pour le titre de meilleur marqueur de l'histoire de la C1, le recordman portugais (124 buts) garde une belle avance sur son dauphin argentin (108 buts). Mais Messi est co-meilleur buteur (8 buts) cette saison avec Robert Lewandowski, déjà éliminé, loin devant "CR7" (4 buts).

Bref, la Ligue des champions devrait être le juge de paix de ce duel de toujours.

"Il faut avoir réussi un grand match pour marquer trois buts contre l'Atlético", a concédé Valverde. "Mais +Leo+ aussi a été extraordinaire."

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une
Vie Locale

Le marathon de l'Espace en images

Aurélie PONSOT - Lundi 18 Mars 2019

7 commentaires
2 commentaires
2 commentaires