France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
Politique

Au Suriname, Ronnie Brunswijk nouveau président du Parlement

Lundi 29 Juin 2020 - 16h55
Au Suriname, Ronnie Brunswijk nouveau président du Parlement
Le nouveau président de l'assemblée a prêté serment, aujourd'hui. - Photo DR

Réunis pour la première fois depuis la promulgation des résultats officiels, les députés de la nouvelle assemblée ont désigné aujourd'hui Ronnie Brunswijk (ABOP) à la tête du Parlement.

C'est par acclamation que Ronnie Brunswijk (ABOP) a été élu président de l'Assemblée nationale, aujourd'hui à Paramaribo. Il a eu le soutien de 33 députés (sur les 51 que compte l'assemblée) qui ont été désignés lors de l'élection du 25 mai. Dew Sharman (NPS) a quant à lui été élu vice-président.
Pour rappel, Desi Bouterse, au pouvoir depuis 10 ans avec le NDP, a été le grand perdant de ce scrutin, n'obtenant que 16 sièges, contre 26 dans la précédente assemblée. Condamné l'an dernier à vingt ans de prison, pour l'éxécution d'opposants en 1982, Dési Bouterse, dont l'immunité sera levée quand il quittera la présidence, a fait appel. L’audience a été reportée en raison de la pandémie due au Covid-19.

La nouvelle législature est ouverte pour cinq ans (2020-2025). La nouvelle coalition au pouvoir est formée par le VHP, ABOP, NPS et PL.
Chan Santokhi, président du VHP et candidat à la présidence du pays, a déclaré aujourd'hui que « l'élection du président et du vice-président de l'Assemblée nationale, plus hauts représentants de la République du Suriname, marquent un point culminant dans le processus démocratique et l'état de droit dans notre pays. »
Composition de la nouvelle assemblée
La nouvelle assemblée compte 51 députés, répartis de la manière suivante :
— MAJORITE : le VHP (Parti de la réforme progressiste) de Chan Santokhi dispose de 20 sièges ; le parti ABOP (Parti pour la Libération Générale et le Développement) de Ronnie Brunswijk a, lui, 8 députés ; le NPS (Parti national du Suriname) de Gregory Rusland a 3 sièges à l'assemblée ; le PL (Parti javanais, Glorieux empire en indonésien) a conservé 2 sièges (il en a perdu 3, le parti était aux côtés du NDP au pouvoir avant les élections). 
— OPPOSION : le NDP (Parti national démocrate) de Desi Bouterse a perdu la majorité à l'assemblée et ne dispose plus que de 16 sièges ; le BEP (Fraternité et unité en politique, parti de la communauté marron) a 2 députés.
 
 


Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une