• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Trois morts dans "une attaque islamiste" contre une basilique de Nice

Jeudi 29 octobre 2020
Trois morts dans "une attaque islamiste" contre une basilique de Nice
Des membres de la police technique et scientifiques et judiciaire à l'extérieur de la basilique Notre-Dame de Nice, à Nice le 29 octobre 2020 - ERIC GAILLARD (POOL/AFP)

"C'est la France qui est attaquée", mais "nous ne céderons rien", a martelé le président Emmanuel Macron jeudi, après une "attaque terroriste islamiste" au couteau qui a fait trois morts dans une basilique du centre de Nice.

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a condamné fermement une "attaque odieuse".

L'auteur présumé de cet attentat est un Tunisien de 21 ans arrivé en France début octobre après être passé par l'île italienne de Lampedusa, selon des sources proches du dossier.

"Si nous sommes attaqués, c'est pour les valeurs qui sont les nôtres, notre goût de la liberté", a estimé le chef de l'Etat, sur place à Nice, en évoquant également l'attaque au couteau du vigile du consulat français à Jeddah, en Arabie saoudite, au même moment ou presque.

L'attaque contre l'église Notre-Dame de l'Assomption de Nice, à quelques jours de la fête catholique de la Toussaint, intervient près de deux semaines après la mort de Samuel Paty, ce professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) pour avoir montré à ses élèves des caricatures du prophète Mahomet.

Alors que la France est désormais passée en "urgence attentat", le niveau le plus élevé du plan Vigipirate, M. Macron a apporté "le soutien de la nation tout entière aux catholiques de France et d'ailleurs", en appelant les Français à "l'unité".

Quelques minutes plus tôt, à 15h00, le glas venait de sonner, à Nice comme dans toutes les paroisses de France.

Saisi du dossier, le parquet antiterroriste a ouvert une enquête pour "assassinat et tentative d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste" et "association de malfaiteurs terroriste criminelle".

Après avoir été neutralisé par une équipe de la police municipale de Nice, l'assaillant, un jeune homme qui a prétendu s'appeler "Brahim" et avoir "25 ans", aurait à plusieurs reprises crié "Allah Akbar", a-t-on appris de source proche de l'enquête. Blessé par balles, il a est actuellement hospitalisé.

- "Émotion à son comble" -

Cette attaque a fait trois morts au total: le sacristain de la basilique, un homme de 45 ans marié et "père de deux filles", selon Mgr Moulins-Beaufort, le président de la Conférence des Evêques de France, sur place à l'AFP et deux femmes dont une est décédée après avoir fui et s'être réfugiée dans un café proche du drame.

Au moins l'une d'entre elles a été égorgée, selon les termes de Mgr Moulins-Beaufort, toujours auprès de l'AFP.

"J'ai vu le mec [l'assaillant, ndlr] rentrer, se réfugier dans la cathédrale. Après, j'ai entendu beaucoup de coups de feu", a expliqué à l'AFP Aurélien Thiebaut, témoin visuel de toute la scène, alors qu'il buvait un café avec son patron, en expliquant que "la police est arrivée vite, vraiment vite, (avec) des motards, tout ce qui s'en suit".

En fin d'après-midi, les policiers ont sorti de l'église le corps de deux des victimes et l'ont porté dans un fourgon funéraire, a constaté un photographe de l'AFP.

Face à cette nouvelle attaque, "l'émotion du pays est à son comble", a estimé le Premier ministre Jean Castex devant le Sénat. Selon lui, "après la liberté d'expression, (...) c'est aujourd'hui la liberté de culte et au delà la liberté de conscience qui sont attaquées".

Mais "la République ne faiblira pas", a-t-il insisté. M. Macron a annoncé le déploiement de 7.000 soldats à travers le territoire dans le cadre de l'opération Sentinelle de surveillance du territoire, contre 3.000 actuellement.

A l'international, les réactions de condamnations se sont multipliées tout au long de la journée, dans le sillage du Vatican, qui a estimé que "le terrorisme et la violence ne peuvent jamais être acceptés".

- Solidarité internationale -

La Turquie, en pointe contre la publication de caricatures du prophète en France, a "fermement" condamné cette attaque "sauvage", et exprimé sa "solidarité avec le peuple français". "Solidarité" également de la chancelière allemande Angela Merkel et du président du conseil Européen Charles Michel: "Toute l'Europe est avec vous", a insisté l'ancien Premier ministre belge. Dans un tweet en français, le Premier ministre britannique se déclarait lui "sous le choc".

En France, le Conseil français du culte musulman a "condamné avec force cet attentat terroriste", appelant les musulmans de France à annuler toutes les festivités de la fête du Mawlid prévues pour ce week-end, "en signe de deuil et de solidarité avec les victimes et leurs proches".

Du côté des politiques, les termes étaient plus martiaux, comme chez les anciens présidents Nicolas Sarkozy et François Hollande, qui ont tous deux dénoncé un acte de "barbarie" et appelé à une "détermination sans faille" face au "terrorisme islamiste".

"Trop c'est trop, il est temps maintenant que la France s'exonère des lois de la paix pour anéantir définitivement l'islamo-fascisme de notre territoire", a accusé de son côté Christian Estrosi, le maire de Nice.

La cheffe du Rassemblement national Marine Le Pen a appelé à "une législation de guerre pour répondre à la guerre qui nous est menée".

Plus modéré, le délégué général de LREM, Stanislas Guérini, a lui appelé à "faire bloc, à faire Nation", alors que Jean-Luc Mélenchon, le leader des Insoumis, estimait que cette "accumulation d'événements horribles (...) nous font nous interroger sur notre vie collective demain".

Le choc est d'autant plus violent pour les Niçois que leur ville a déjà été endeuillée par un attentat le 14 juillet 2016 sur la promenade des Anglais qui avait fait 86 morts. Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, un Tunisien de 31 ans, avait fauché au volant d'un camion de location enfants, familles nombreuses et touristes étrangers, en 4 minutes, avant d'être abattu par les forces de l'ordre.

Ces trois morts de l'attaque dans la basilique portent à 260 le nombre de victimes d'attentats en France depuis 2015.

Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
14 commentaires

Vos commentaires

Patriote 10.11.2020
Lisse lame n'a rien à voir avec lisse lame

Cette pseudo religion d'amour n'a rien à faire en France et encore moins en Guyane, vous avez accepter que ces gens là viennent en Guyane, s'ils ne rentrent pas chez eux, ils vont reproduire le même schéma qu' en métropole, enfants +allocations +alimentation de la haine contre la France et les français + attentats.....
Quant aux guyanais ou métropolitains qui vivent en Guyane et qui se sont convertis à lisse lame, l'Arabie saoudite et le Qatar sont des pays prêts à vous accueillir, vous pourrez vivre dans un pays pratiquant la charia et en accord avec votre secte....

Répondre Signaler au modérateur
Axoum973 30.10.2020
Vive la tolérance

Alors pour répondre une dernière fois à tous vos commentaires. Entre ceux qui me souhaitent le même sort que les pauvres victimes et les propos sur les banlieues islamisés merci le niveau. J'ai déjà dis dans mes propos que je comdamne ces actes ignobles fait par des intégristes. Vous pouvez me condamner mais je pensais que l'on defendait la liberté d'expression quelque mais cela semble vous échappez !! La seule chose que vous devez comprendre est qu'il y'a 4/5 millions de français de confession musulmane, heureusement qu'ils ne sont pas tous des intégristes.

Répondre Signaler au modérateur
CitoyenRévolté 31.10.2020
@axoum973

"Avec vos lois démocratiques nous vous coloniserons Avec nos lois coraniques nous vois domominerons" tel est le propos du représentant de la sunna l'une des plus grandes représentations de l'islam , cette merveilleuse religion où vous pouvez etre l'objet d'une fatwa ( condamnation à mort ) pour apostasie blaspheme adultere ou encore homosexualité , oh oui quelle belle tolérance comme vous dites!!! Je ne parle pas meme pas de l'ancien 1er ministre malaisien qui appelle à tuer des francais je parle meme pas d'Erdogan le nouveau sultan de Turquie , boko haram au nigeria , abu sayyaf aux philippines les attentats contre les coptes en egypte , les massacres au pakistan , les yazedis exterminés en syrie, attentat au sri lanka ,al quaida et daesh cancer métastasé dans le monde ( vous voulez d'autres exemples j'en ai plein ??? ) bref partout oû cette religion prospère partout s'installe une idéologie mortifère guerriere et fashiste

Répondre Signaler au modérateur
caracara 31.10.2020

Vous osez parler de liberté d'expression, alors que dans votre précédent commentaire, vous accusez vos contradicteurs de pencher vers l'extrême droite (surtout pas vers l'extrême gauche),dès lors que les propos de certains ne rejoignent pas vos idées saugrenues. Concernant votre titre " vive la tolérance" la France l'est, tolérante, beaucoup trop tolérante! Voilà où cette acceptation de tout nous a conduit; mais peut-être cela vous sied, peut-être préférez-vous jouer l'autruche, et ne pas voir la déferlante de l'Islam sur ce pays qu'ont bâti vos pères. Vous êtes beaucoup plus soucieux de prendre une belle posture humaniste, plutôt que d'ouvrir les yeux! Gardez donc vos oeillères! Aller donc prêcher vos bonnes paroles sur les plateaux TV, BFMTV devrait vous convenir; les essayistes invités en permanence sur BFMTV et d'autres chaines d'ailleurs, ont les même idées que vous; cela vous réjouira.
" le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui le regardent sans rien faire" Albert EINSTEIN.

Répondre Signaler au modérateur
caracara 30.10.2020

A Axoum973
Concernant la religion de Mahomet, voici ce que pensaient des grands auteurs de la littérature française, déjà à une époque assez lointaine; quelques noms de ces visionnaires : BOSSUET, CHATEAUBRIAND, CONDORCET,FLAUBERT, MALRAUX, MONTAIGNE, MONTESQUIEU, TOCQUEVILLE, VIGNY, VOLTAIRE, et même le Général de GAULLE. Parmi cette liste, voici les pensées de 4 auteurs.
BOSSUET(1627-1704)
" L'islam! Cette religion monstrueuse a pour toute raison son ignorance, pour toute persuasion sa violence et sa tyrannie, pour tout miracle ses armes, qui font trembler le monde et rétablissent par force l'empire de Satan dans tout l'univers"
FLAUBERT (1821- 1880)
" Je demande, au nom de l'humanité, à ce qu'on broie la pierre noire, pour en jeter les cendres au vent, à ce qu'on détruise La Mecque, et que l'on souille la tombe de Mahommet. Ce serait le moyen de démoraliser le Fanatisme"
TOCQUEVILLE (1805-1859)
" Mahommet a placé dans le Coran non seulement des doctrines religieuses mais des maximes politiques et des lois criminelles"
Et le Général de GAULLE
"Essayez d'intégrer de l'huile et du vinaigre. Agitez la bouteille. Au bout d'un moment, ils se sépareront de nouveau. Les musulmans sont des musulmans, les Français sont des français. Si nous faisions l'intégration, mon village ne s'appellerait plus Comlombey-les-deux-églises, mais Colombey-les-deux-mosquées"

Arrêtez de répéter comme des somnambules: pas d'amalgame, pas d'amalgame.


Répondre Signaler au modérateur
seu otário 30.10.2020

Si Matteo Salvini était resté ministre, ce terroriste n'aurait jamais pu entrer en Italie et venir en France.

Répondre Signaler au modérateur
seu otário 30.10.2020

Et celles et ceux qui décapitent des statues

Répondre Signaler au modérateur
Axoum973 30.10.2020
Vous êtes fatigant !!

Ce commentaire de citoyen révolté est exactement ce que les intégristes souhaitent. Vous allez désormais mettre tous les musulmans dans le même sac et un signe religieux n'a rien à avoir avec une radicalisation.En même temps le terme d'islamo-gauchiste trahit déjà vos penchants à l'extrême droite donc pas surpris !!

Répondre Signaler au modérateur
CitoyenRévolté 30.10.2020
@Axoum973

Voilà la réponse typique de la maladie mentale des gauchistes , donc dénoncer et défendre notre pays contre le faschisme islamiste c'est d'etre d'extreme droite ??? Pauvre de vous avec votre pensée totalitaire qui conduit notre pays à la catastrophe c'est à cause de gens comme vous que nous sommes dans cette situation aujourd'hui , traitez moi de ce que voulez par contre vous assumez d'etre un soumis et un collabo de cette ideologie mortifère qui a gangrenné l'ensemble de notre pays et y compris nos administrations publiques
Vous me débectez autant que ces fanatisés

Répondre Signaler au modérateur
caracara 30.10.2020

A la lecture de votre commentaire, il serait souhaitable que vous ou un membre de votre famille subissent un jour les mêmes actes barbares qui ont ôtés la vie au professeur, et aux 3 victimes de Nice. Malgré votre commentaire insensé, je ne vous le souhaiterais pas. Cela vous ferait peut-être changer d'avis sur l'islam. Surtout , cessez de qualifier les personnes d'être de l'extrême droite parce qu'elles n'ont pas le même avis que vous! Si cette religion vous attire, faits le pas, convertissez-vous. "on buttera tous les terroristes, même jusque dans les chiottes, et jusqu'au dernier " Qui a prononcé cette phrase, d'après vous! Votre réponse!

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
A la une
1 commentaire
5 commentaires

Vidéos

Voir toutes les vidéos