France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

MotoGP: Johann Zarco, le départ anticipé de KTM

Lundi 12 août 2019
MotoGP: Johann Zarco, le départ anticipé de KTM
Le pilote français Johann Zarco au guidon de sa KTM lors des qualifs pour le GP d'Italie, sur le circuit de Mugello, le 1er juin 2019 - Tiziana FABI (AFP/Archives)

L'avenir de Johann Zarco en MotoGP est subitement devenu plus incertain avec la décision de rompre prématurément dès la fin du championnat 2019 son contrat de deux ans avec KTM après une saison cauchemar, marquée par des chutes en série.

La séparation anticipée a été officialisée par l'équipe autrichienne lundi.

Agé de 29 ans, Zarco traverse une passe très difficile depuis le début de sa première saison avec KTM, marquée par de nombreuses chutes et des grandes difficultés à s'adapter aux caractéristiques de sa moto.

"C'est officiel. Je ne courrai pas avec KTM pour la saison MotoGP 2020. C'était une décision dure à prendre. J'ai maintenant la chance de faire le meilleur travail possible et je veux le faire avec le sourire et en pilotant pour....", a écrit le pilote français sur Twitter, laissant ainsi planer le suspense sur son avenir.

"Zarco a essayé d'adapter son style de pilotage à la KTM RC16 et l'équipe a essayé sans relâche de conformer la moto à ses souhaits et demandes alors que son équipier Pol Espargaro s'est qualifié régulièrement dans les douze premiers et s'est constamment battu pour les dix premières positions en course", indique sans détours KTM.

Avec seulement 22 points, Johann Zarco figure actuellement à la 17e place du championnat, bien loin des 61 points de Pol Espargaro, qui pointe au 11e rang.

"En dernier ressort, Johann et l'équipe ont décidé de ne pas poursuivre leur projet commun en 2020 et se concentreront désormais sur les huit dernières courses de la saison MotoGP", poursuit KTM.

Champion du monde Moto2 à deux reprises en 2015 et 2016, le Cannois était ensuite passé en MotoGP avec l'écurie satellite Tech3 de Yamaha, enregistrant en 2017 et 2018 de bons résultats avec chaque année trois podiums et deux poles. Il avait terminé 6e du championnat à chaque fois.

Son passage chez KTM avec un statut de pilote d'usine pour 2019 avait surpris, les motos autrichiennes étant loin d'enregistrer des résultats comparables à ceux de la Yamaha ou des autres meilleures équipes, Honda et Ducati notamment.

KTM est arrivé en MotoGP en 2017 et s'est engagé dans un programme de développement visant à se hisser au niveau des meilleurs mais qui n'a pas encore porté ses fruits, le constructeur figurant après 11 épreuves à l'avant-dernière place du championnat constructeurs avec 69 points.

- "Silly Season" -

Le patron du constructeur autrichien, Stefan Bierer, a toutefois annoncé dimanche en marge du GP d'Autriche que ce programme serait allongé de deux ans par rapport à la durée initialement prévue, soit jusqu'en 2024, et qu'il lui accorderait désormais la priorité, réduisant en conséquence son engagement en Moto2.

Les mauvais résultats de Johann Zarco en MotoGP sont d'autant plus mis en exergue que ceux de l'autre pilote français engagé en MotoGP, Fabio Quartararo, sont excellents.

Quartararo court également pour l'écurie satellite de Yamaha, désormais appelée SRT. Pour sa première saison dans la catégorie reine à 20 ans, il est déjà monté trois fois sur le podium en réalisant trois pole positions.

Le départ de Zarco de KTM libère une selle chez le constructeur autrichien alors que la "silly season" sur les transferts de pilotes pour la saison prochaine bat son plein.

Une autre incertitude pèse notamment sur l'avenir de l'Espagnol Jorge Lorenzo, qui est passé cette année de Ducati à Honda mais qui connait de grosses difficultés. Trois fois champion du monde (2010, 2012, 2015), il est actuellement écarté des circuits après une chute lors des essais du GP des Pays-Bas en juin et devrait faire son retour lors du prochain GP de Grande-Bretagne fin août.

Selon des informations non confirmées, il mettrait fin à son contrat avec Honda --où il fait équipe avec l'actuel leader du championnat Marc Marquez-- dès la fin de cette saison pour passer dans une autre écurie.

Quant à Zarco, difficile de prévoir où il pourrait rebondir. "Je pense qu'il présente des symptômes d'épuisement professionnel", estime Bierer dans un entretien à Speedweek, un site suisse consacré aux sports mécaniques et lié --comme KTM-- à Red Bull, où il évoque un "syndrome de surmenage".

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une