• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Migrants: deux navires humanitaires au secours du bateau de Banksy en Méditerranée

Samedi 29 août 2020
Migrants: deux navires humanitaires au secours du bateau de Banksy en Méditerranée
Le navire Louise Michel, affrété par le street-artiste Banksy, le 22 août 2020 au large de la Libye - Chris GRODOTZKI, Handout (M.V. LouiseMichel/AFP)

Deux navires humanitaires sont en route pour porter assistance au bateau affrété en Méditerranée par le street artist Banksy, qui compte 219 migrants à bord et a lancé un appel de détresse, a-t-on appris samedi de sources concordantes.

Parti le 18 août d'Espagne dans le plus grand secret, le Louise-Michel est actuellement dans l'incapacité d'avancer après avoir sauvé vendredi 130 naufragés supplémentaires et a demandé "une assistance immédiate", affirmant avoir sollicité les autorités italiennes et maltaises. Un migrant est mort sur le bateau et plusieurs sont blessés.

Actuellement en Méditerranée, où il a sauvé 201 migrants et est lui-même en quête d'un port d'accueil, le Sea-Watch 4 a décidé de venir en aide au Louise-Michel "face à l'absence de réaction" des autorités, a indiqué à l'AFP un porte-parole de l'ONG allemande Sea-Watch qui affrète ce bateau avec Médecins sans frontières.

"Nous avons une clinique à bord du Sea-Watch 4 et on va voir comment on peut les aider. On pourra aussi peut-être prendre des migrants à bord même si nous avons des procédures Covid à respecter", a complété Hassiba Hadj-Sahraoui, chargée des questions humanitaires de MSF aux Pays-Bas, qui dénonce la "situation intenable" des navires humanitaires en Méditerranée.

Parallèlement, le collectif italien de gauche Mediterranea a annoncé l'envoi du navire Mare Ionio depuis le port d'Augusta en Sicile pour porter assistance au Louise-Michel, invoquant lui aussi l'absence de réponse de l'Italie ou de Malte face "au danger de mort imminent" encouru par les migrants.

"La situation est dramatique (...) Il y a beaucoup de femmes et d'enfants, beaucoup de gens ont de graves problèmes médicaux à cause de brûlures d'essence et de nombreuses heures passées en mer", affirme le collectif dans un communiqué.

Selon les dernières données du Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), les tentatives de départ augmentent en Méditerranée, route migratoire la plus meurtrière du monde. Entre début janvier et fin juillet, les tentatives au départ de la Libye ont augmenté de 91%, comparé à la même période l'an dernier, représentant 14.481 personnes ayant pris la mer.

burs-jt/cb

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
3 commentaires

Vos commentaires

Nespresso 31.08.2020
Ras le bol

La France n'a pas vocation de prendre en charge toute la paresse du monde.
Peut-être que tous ces robustes jeunes gens devraient commencer par se sortir les doigts du... et prendre le destin de leurs pays en main comme ont su le faire nos ancêtres, par exemple en 1788, 1830, etc...

Répondre Signaler au modérateur
seu otário 31.08.2020

l'accueil des frères haïtiens est indigne en Guyane surtout par les héritiers politiques de MME Taubira

Répondre Signaler au modérateur
caracara 29.08.2020

Street artist Banksy? Qui est ce type? Un cousin à omar sy, cet acteur qui déverse sa haine sur les forces de l'ordre, mais qui s'est barré aux USA? Deux SY dans la même banque! C'est incroyable que des mecs plein de pognon se permettent de faire ce genre de chose sans autorisations! Et on laisse faire! Et les médias qui en rajoutent une couche, mais qui ne prendraient pas d'étrangers chez eux;ces populations seront très bien chez les autres; il ne faut pas perturber la vie de ces prétendus intellectuels donneurs de leçons! Dans ce fardeau que nous allons certainement encore récupérer, n'oublions pas que la plupart sont des chances pour la France ainsi que les bisounours l'affirment de vive voie (comme une certaine Josianne BALASKO; chez les autres, mais pas chez moi) J'attends avec impatience les commentaires des lecteurs de FG qui vont s'indigner, se flageller, flageoler, s'émouvoir face à ces écrits prétendus haineux et qu'ils n'oublieront pas le mot principal: xénophobe! C'est un mot à la mode de nos jours; on le sert à toutes les sauces!

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
A la une

Vidéos

Voir toutes les vidéos