• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Macron veut "un grand débat national sur la consommation de drogue"

AFP Dimanche 18 avril 2021
Macron veut "un grand débat national sur la consommation de drogue"
Un consommateur de crack à Paris dans le quartier Stalingrad en décembre 2020 - JOEL SAGET (AFP/Archives)

Emmanuel Macron appelle, dans un entretien au Figaro dimanche soir, à "lancer un grand débat national sur la consommation de drogue" et à "ne laisser aucun répit aux trafiquants de drogue" afin de "faire reculer la délinquance".

"La France est devenue un pays de consommation et donc, il faut briser ce tabou, lancer un grand débat national sur la consommation de drogue et ses effets délétères", déclare le chef de l'Etat, à la veille d'un déplacement à Montpellier sur le thème de la sécurité du quotidien.

Car "ceux qui prennent de la drogue - et cela concerne toutes les catégories sociales - doivent comprendre que non seulement, ils mettent leur santé en danger, mais qu'ils alimentent aussi le plus grand des trafics. On se roule un joint dans son salon et à la fin on alimente la plus importante des sources d'insécurité…", ajoute-t-il.

Emmanuel Macron reconnaît que les trafics de stupéfiants "explosent" et "forment la matrice économique de la violence dans notre pays".

"Les éradiquer par tous les moyens est devenu la mère des batailles, puisque la drogue innerve certains réseaux séparatistes mais aussi la délinquance du quotidien, y compris dans les petites villes épargnées jusqu’ici. Ne laisser aucun répit aux trafiquants de drogue, c’est faire reculer la délinquance partout", souligne-t-il.

Il affirme que le gouvernement passe "à la vitesse supérieure" avec l'objectif de "harceler les trafiquants et les dealers". "Sur les 4.000 points de deal répertoriés récemment, plus de 1.000 opérations coup-de-poing ont été réalisées ces dernières semaines. Et chaque jour, nous fermons un point de deal. Allez voir dans les quartiers comment cela change la vie!", selon lui.

Il ajoute que "70.000 amendes forfaitaires délictuelles ont été dressées depuis septembre". "Ça veut dire quelque chose de clair: si vous vous faites prendre comme consommateur, vous savez que vous allez devoir payer et que vous n’allez pas y échapper. Ça change le rapport de force", explique-t-il.

Selon lui, "dire que le haschisch est innocent est plus qu’un mensonge": "Sur le plan cognitif, les effets sont désastreux. Combien de jeunes, parce qu’ils commencent à fumer au collège, sortent totalement du système scolaire et gâchent leurs chances? Et je ne parle même pas des effets de glissements vers des drogues plus dures".

Emmanuel Macron à Reims le 14 avril 2021

- CHRISTIAN HARTMANN (POOL/AFP/Archives)

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
5 commentaires

Vos commentaires

gerard 22.04.2021
undefined

undefined

Répondre Signaler au modérateur
Laguya2020 19.04.2021
Drogué au pouvoir

Macron a choisi depuis longtemps sa drogue. On dira depuis qu il a pris la femme d un autre alors qu il était encore ado (Ca accroît sérieusement la confiance qu on a en soi. Ma coke à moi c est toi..j suis plus heureux qu un roi! chantait-il alors)..Et à partir de cette acte fondateur, plus de limites à sa quête du pouvoir. Oui sa drogue à lui c'est le pouvoir! Un shoot permanent jusqu'à en être devenu Président du royaume de France dans une overdose "d homme pressé".Le nirvana! L extase!
Et maintenant, celui qui plane au-dessus du commun des mortels se choisit un autre destin. Celui de
grand prêtre!
Il a bien compris ce que voulaient au fond les français, ce peuple peu sûr de lui en définitive: qu on les protège dans ces temps obscurs où le mal rôde, tel le chat noir! Qu ont a dire les représentants du peuple: rien!
Dans cette situation de vide sidéral,le grand prêtre Macron lui ne fait plus de discours ( il a bien compris que ça ne faisait plus recette) mais des sermons. Il ne dit pas: Aimez-vous les uns les autres! Non lui il dit: Protégez vous les uns les autres!
Protégez-vous du Covid! Sermon mille fois répété sur la montagne.. Et maintenant : Protégez vous de la drogue!
Voilà le Prêtre Macron, enveloppé de sa toge de lin blanc,telle une Jeanne d' Arc moderne, parti pour une nouvelle croisade, celle de vouloir "changer la vie" dans les cités. Les dealers et consommateurs seront châtiés! A suivre.

Répondre Signaler au modérateur
jesaispas 20.04.2021

La votre doit être pure....

Répondre Signaler au modérateur
dogs 19.04.2021

Comme on dit les études et les drogues de tout genre, ainsi que l'alcool ne font pas bon ménage. Parents ouvrez les yeux et observez vos enfants. Soyez vigilants si les yeux sont rouges c'est qu'ils ont le foie malade.

Répondre Signaler au modérateur
zene973 18.04.2021

Commencer par donner les moyens aux douaniers et à la justice de faire leur travail à l'arrivée des avions en provenance de Guyane.
Il y a en moyenne entre 15 et 20 mules par vol. Les effectifs et les procédures permettent d'en traiter une ou deux par vol...Je ne parle même pas des jeunes femmes accompagnées de leurs enfants en bas âge qu'on laisse passer sans problème car il n'y a pas les moyens de prendre en charge les enfants en bas âge de ces dames.
Alors c'est vrai que je suis très agacé de voir nos dirigeants à coup de déclarations répétées faire semblant.Faire des lois c'est bien, mais s'il n'y a pas de fonctionnaires pour les faire appliquer.....

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
A la une
1 commentaire