France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Le chauffard de Lorient mis en examen pour homicide involontaire aggravé et écroué

Mardi 18 juin 2019
Le chauffard de Lorient mis en examen pour homicide involontaire aggravé et écroué
La procureure Laureline Peyrefitte (C), le superintendant de la police Pascal Gontier (g) et le commissaire de police Amaury Le Neel pendant une conférence de presse au tribunal de Lorient le 18 juin 2019 - LOIC VENANCE (AFP)

Le chauffard de Lorient, arrêté mardi après neuf jours de traque dans un hôtel de Lanester (Morbihan), a été mis en examen pour homicide et blessures involontaires aggravés, a indiqué la procureur de la République de Lorient.

Cet homme de 20 ans, recherché pour avoir tué un enfant de neuf ans et grièvement blessé son cousin de sept ans, a également été mis en examen pour refus d'obtempérer aggravé, conduite sans permis, conduite sans assurance et délit de fuite, encourant une peine de dix ans. Il a été placé en détention provisoire.

"Il a confirmé être le conducteur du véhicule, avoir refusé d'obtempérer et être à l'origine des accidents", a dit Laureline Peyrefitte, lors d'une conférence de presse à Lorient.

Selon la magistrate, d'après les premiers éléments de l'enquête, le mis en cause serait arrivé lundi dans cet hôtel d'une zone industrielle de Lanester, à environ six kilométres du lieu du drame.

L'interpellation a été rendue possible grâce à "une information déterminante" reçue mardi matin alors qu'une photo du suspect figurait dans un appel à témoins diffusé par la police, a expliqué la magistrate, précisant que le fuyard n'avait pas opposé de résistance.

Le parcours du jeune homme lors de la traque n'est pas totalement connu et des questions demeurent sur d'"éventuelles aides" dont lui et sa passagère auraient bénéficié.

Cette dernière, âgé de 21 ans, a elle été interpellée après s'être rendue spontanément chez des habitants de Caudan, près de Lorient, mercredi dernier.

Mme Peyrefitte a indiqué que le petit garçon de sept ans, hospitalisé à Brest depuis l'accident le 9 juin, est toujours dans un état "très préoccupant".

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une
8 commentaires