• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

L1: Lyon champion d'automne, premier succès de Pochettino

Samedi 09 janvier 2021
L1: Lyon champion d'automne, premier succès de Pochettino
Le défenseur belge Jason Denayer (c) égalise pour Lyon lors du match de Ligue 1 à Rennes, le 9 janvier 2021 - LOIC VENANCE (AFP)

Lyon champion d'automne! Mené 2-0 à Rennes, le leader de Ligue 1 a arraché un nul inespéré (2-2) samedi pour virer en tête à mi-championnat, juste devant le Paris SG de Mauricio Pochettino, tombeur de Brest (3-0), et Lille, vainqueur à Nîmes (1-0).

- Lyon, mental de champion -

A l'issue de la phase aller, le patron, c'est Lyon: l'OL a survécu à une soirée mal engagée au Roazhon Park, décrochant le titre honorifique de champion d'automne pour la première fois depuis la saison 2008-2009.

Alors que les Rennais menaient grâce à Clément Grenier (20e) et Benjamin Bourigeaud (55e), l'OL a sauvé sa série d'invincibilité établie depuis mi-septembre grâce à Memphis Depay, buteur d'un enchaînement splendide (79e) puis passeur pour Jason Denayer (82e).

Cela récompense la force mentale des Lyonnais, qui peuvent continuer à croire à leur destin dans cette L1.

"On a montré qu'on avait énormément de ressources", a savouré le gardien lyonnais Anthony Lopes. "On est un club avec énormément d'ambition, qui mérite d'être à sa place."

- Pochettino, retour réussi -

Mauricio Pochettino a retrouvé le Parc des Princes, avec une victoire à la clé: plus de 17 ans après avoir foulé la pelouse parisienne pour la dernière fois sous le maillot du PSG, l'Argentin a réussi son grand retour, décrochant contre Brest sa première victoire sur le banc de son nouveau club.

Encore privé de nombreux cadres dont la superstar Neymar (reprise), "Poch" a reconduit le même onze qu'à Saint-Etienne (1-1), à l'exception de Thilo Kehrer positif au Covid-19. Et il a été récompensé: dès la 16e minute, Moise Kean s'est jeté pour ouvrir la marque d'une tête plongeante (16e).

Puis, le revenant Mauro Icardi, de retour de blessure, a aiguisé la concurrence au poste d'avant-centre avec un plat du pied sur une offrande de Kylian Mbappé (81e), avant d'être lui-même passeur décisif pour Pablo Sarabia (83e).

Ce large score est flatteur pour Paris, un peu bousculé par les Brestois, mais permet à Pochettino de lancer son mandat, à quatre jours de briguer le premier trophée de sa jeune carrière d'entraîneur: le PSG défiera Marseille mercredi prochain en Trophée des champions.

En attendant, Paris (2e, 39 pts) reste en embuscade en L1, un point derrière Lyon et à égalité avec Lille (3e), qui a dompté la lanterne rouge Nîmes 1-0 grâce à Burak Yilmaz.

- Marseille patine, Monaco grappille -

Derrière ce trio, l'OM (6e, 32 pts) commence à être décroché malgré ses deux matches en retard à disputer: les Marseillais n'ont pu faire mieux qu'un nul 0-0 à Dijon, alors que Dimitri Payet était encore remplaçant au coup d'envoi.

"J'espère que cela ne va pas trop nous affecter. Mais c'est effectivement deux points de perdus", a pesté l'entraîneur marseillais André Villas-Boas, inquiet avant le Trophée des champions face au PSG.

A l'inverse, Monaco (4e, 33 pts) a doublé Rennes (5e, 32 pts) et l'OM grâce à une large victoire 3-0 contre Angers.

Montpellier (8e, 28 pts), lui, n'avance plus. Le MHSC a été freiné par Nantes (1-1), qui confirme sa solidité retrouvée sous les ordres de son nouvel entraîneur Raymond Domenech: deux nuls en deux matches.

- Bordeaux enfonce Lorient, Saint-Etienne sombre -

A Bordeaux, les Girondins (10e, 26 pts) étaient encore privés de leur maître à jouer Hatem Ben Arfa mais Rémi Oudin a joué les sauveurs contre Lorient (2-1) avec un doublé (13e, 42e), malgré l'égalisation de Terem Moffi (23e).

En bas de tableau, la série d'invincibilité de Saint-Etienne (sept rencontres consécutives, dont six nuls) a pris fin à Reims avec notamment un doublé de Boulaye Dia (12e sur penalty, 37e).

De quoi permettre à l'avant-centre rémois, très convoité dans ce mercato, de se hisser à égalité avec Mbappé au classement des buteurs avec 12 buts.

De quoi permettre aussi à Reims, invaincu depuis cinq matches, de remonter à la 14e place (21 pts), devant Strasbourg (15e, 20 pts), vainqueur à Lens 1-0 sur un but d'Habib Diallo dans l'épais brouillard artésien.

Enfin, Metz et Nice se sont neutralisés 1-1, un improbable but gag de John Boye (80e) ayant répondu à Amine Gouiri sur penalty (18e).

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une