• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

L1: Angers dauphin freiné, Nice réaliste, Lyon en phase ascendante

Lundi 13 septembre 2021
L1: Angers dauphin freiné, Nice réaliste, Lyon en phase ascendante
Angers et Jimmy Cabot, marqué par Jean-Kévin Duverne, ont été tenus en échec par Brest en Bretagne, le 12 septembre 2021 - Fred TANNEAU (AFP)

Toujours invaincu, Angers a sauvé l'essentiel dimanche à Brest (1-1) pour s'accrocher au podium de Ligue 1, dont se rapprochent Nice et Lens, vainqueurs de Nantes (2-0) et Bordeaux (3-2). Lyon, tombeur de Strasbourg 3-1, semble monter en puissance avant de retrouver l'Europe.

- Angers au ralenti, Nice efficace -

Le SCO reste le dauphin du Paris SG: Angers a été un peu malmené à Brest mais il a préservé son invincibilité et sa bonne dynamique lors de cette 5e journée.

Alors que Romain Faivre avait ouvert le score sur penalty (62e), les Angevins ont égalisé grâce à Thomas Mangani sur un autre penalty (78e) -- vivement contesté par l'entraîneur brestois Michel Der Zakarian qui a été exclu pour protestation.

Ce résultat maintient le SCO (11 pts) dans le sillage du PSG, impeccable leader (15 pts), juste devant Marseille (3e, 10 pts, un match de moins), que l'équipe de Gérald Baticle défiera dans dix jours.

A la quatrième place, on retrouve l'OGCN avec 9 points, en tenant compte d'un point de pénalité retiré sur tapis vert cette semaine après les incidents de Nice-Marseille.

Les Aiglons ont fait le dos rond à Nantes avant de frapper sur deux contre-attaques conclues par Kasper Dolberg (75e) puis Amine Gouiri (80e) sur une passe décisive de la recrue Andy Delort. C'est la troisième victoire d'affilée du Gym, en attendant son match à rejouer contre l'OM.

- Lyon grimpe et Rennes dégringole avant l'Europe -

Déjà vainqueur des Nantais (1-0) juste avant la trêve internationale, Lyon (7e) a enchaîné dimanche contre Strasbourg, avec à nouveau un but de Moussa Dembélé, promu capitaine. De bon augure avant d'affronter jeudi prochain les Glasgow Rangers en Ligue Europa, puis le PSG dimanche prochain en L1.

L'avant-centre a montré la voie d'un enchaînement de grande classe (8e), son 4e but dans cette Ligue 1, à égalité en tête des buteurs avec Kylian Mbappé et Amine Gouiri.

"On est en pleine bourre, la saison est enfin lancée", a-t-il savouré au micro d'Amazon Prime Vidéo.

Puis Lyon a enfoncé le clou avec Jason Denayer de la tête sur un centre de la recrue Xherdan Shaqiri (64e), juste après l'entrée en jeu d'une autre recrue, le défenseur international allemand Jérôme Boateng, trois jours après sa lourde condamnation en Allemagne pour des violences contre son ex-compagne.

Enfin Lucas Paqueta a alourdi le score avec classe (87e), avant une réduction du score signée Habib Diallo sur penalty (90e+7) dans une fin de match marquée par la frayeur pour Dimitri Liénard, victime sur la pelouse d'un malaise apparemment sans gravité.

Rennes, de son côté, n'aborde pas son entrée en lice continentale dans les meilleures conditions. Les Bretons, qui recevront l'ogre Tottenham jeudi pour leurs grands débuts en Ligue Europa Conférence, ont auparavant chuté à domicile contre Reims (2-0) et stagnent dans le ventre mou.

"Je suis très, très déçu, j'ai limite honte", a fulminé le technicien rennais Bruno Genesio. "Je ne pensais pas qu'on puisse descendre aussi bas."

- Germain s'installe, Montpellier se replace -

Adaptation express pour Valère Germain! Arrivé à Montpellier en toute fin de mercato, l'ancien Marseillais a marqué (62e) contre Saint-Etienne (2-0) pour replacer le MHSC en première partie de tableau, avec l'aide de Stephy Mavididi (32e).

"C'est plutôt positif pour un premier match. Retrouver un public, retrouver une émotion de buteur devant le public, c'est magnifique", a savouré Germain, qui n'avait plus rejoué depuis mars.

- Lens enfonce Bordeaux, bon dernier -

Décidément, les Girondins vivent un début de saison pénible: une nouvelle défaite 3-2 dimanche à domicile devant Lens (5e) a précipité à la dernière place du classement l'équipe de Vladimir Petkovic, terrassée par un penalty tardif de Florian Sotoca (90e+6).

"Il y a beaucoup d'inquiétude et de préoccupation", a reconnu Petkovic.

Et puisque l'ancienne lanterne rouge Troyes est allée surprendre Metz à Saint-Symphorien (2-0), voilà les Bordelais scotchés à la dernière place avant un duel d'anciennes gloires cabossées contre Saint-Etienne (19e) le week-end prochain...

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
2 commentaires
A la une
1 commentaire
8 commentaires