France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

L'Ordre des médecins autorise Jérome Cahuzac à exercer la médecine générale

AFP Jeudi 20 juin 2019
L'Ordre des médecins autorise Jérome Cahuzac à exercer la médecine générale
Jérôme Cahuzac, à Paris le 15 mai 2018 - Eric FEFERBERG (AFP/Archives)

L'Ordre des médecins a finalement autorisé Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale, après avoir suspendu l'autorisation d'installation en Corse de l'ex-ministre du Budget et ancien chirurgien, a indiqué jeudi un porte-parole de l'organisme à l'AFP.

Le Conseil national de l'Ordre des médecins (Cnom), réuni en formation restreinte jeudi 13 juin, l'a jugé apte à exercer, a-t-il déclaré, confirmant une information du journal médical en ligne Egora.

La "formation restreinte", composée de membres de l'Ordre des médecins et d'un conseiller d'Etat (ou de son suppléant), est notamment chargée de se prononcer sur le maintien, le rétablissement ou le retrait de l'inscription d'un praticien à son tableau, obligatoire pour exercer la médecine en France.

Elle peut aussi suspendre temporairement un médecin en cas d'insuffisance professionnelle.

Jérôme Cahuzac a été condamné en mai 2018 à 4 ans d'emprisonnement, dont 2 ans avec sursis, pour fraude fiscale et blanchiment de fraude fiscale. Un aménagement de peine, avec port d'un bracelet électronique, lui a permis d'éviter la prison.

Le Conseil régional corse de l'Ordre des médecins avait autorisé l'ancien homme politique à exercer dans l'île, où il réside. Sa propre formation restreinte avait en effet estimé, le 19 novembre 2018, que l'ancien ministre avait "toutes les compétences et qualités nécessaires" pour s'installer en tant que médecin généraliste.

Mais l'instance nationale avait formulé le 28 novembre un recours "à titre conservatoire" suspendant cette décision.

Jérôme Cahuzac, âgé de 67 ans, avait démarré sa carrière comme chirurgien cardiaque, avant de se lancer avec succès dans les années 1990 dans les implants capillaires et comme consultant de laboratoires pharmaceutiques.

En juillet 2018, il avait effectué un remplacement d'un mois dans un centre de santé en Guyane, et disait en mai de cette même année faire parfois des opérations de chirurgie capillaire au profit d'une association. Une information révélée par France-Guyane qui avait fait beaucoup de bruit dans le département. 

"Il est désormais libre d'accepter le poste de +clinicien hospitalier à temps partiel+ que lui propose l'hôpital de Bonifacio. S'il le souhaite encore", selon Egora.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
4 commentaires

Vos commentaires

xxl 20.06.2019
MAUVAIS SYSTEME

La france exploite que des mauvais systèmes, parce qu'il a fraudé, l'état l'interdit de travailler, parce que balkany à fraudé l'état demande de la prison au lieu de prendre le maximum d'argent, là je suis pas d'accord, il y a que SARKO qui doit faire de la prison dans la logique puisqu'il se trouve dans toutes les scènes voir tous les scénarios.

Répondre Signaler au modérateur
kiki973 20.06.2019
ON A BESOIN DE BON MEDECIN !

Je ne vois pas la corrélation entre la fraude fiscale et la qualité de l'acte médicale. Je m'interroge sur l'autorisation d'exercée en Guyane pour des étrangers n'ayant pas les équivalences de diplôme.
Félicitations Josy comme moi tu ne confonds pas cocos et abricots !

Répondre Signaler au modérateur
josy 20.06.2019
Reviens

Reviens vite l'intérieur de la Guyane a besoin de bons médecins !!

Répondre Signaler au modérateur
Nicolas Hory 21.06.2019
Camopi

Bonjour,
je sais pas si ce serait une bonne idée dans le cas présent, car sur Camopi j'ai ouï dire qu'il y aurait eu quelques signes de véhémence, de ce monsieur, envers la population qui faisait la fête avec une musique un peu forte comme l'on connait faire dans notre département, et avec peut être une intervention de la maréchaussée. Ouï dire, à vérifier !!!!!!!

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
2 commentaires
A la une