• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Covid : le gouvernement relève sa prévision de déficit et de dette publics pour 2021

Dimanche 04 avril 2021
Covid : le gouvernement relève sa prévision de déficit et de dette publics pour 2021
Le ministre français de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire au siège de l'OMC à Genève, le 1er avril 2021 - DENIS BALIBOUSE (POOL/AFP/Archives)

Le gouvernement a rehaussé ses prévisions de déficit et de dette publics de la France en 2021, conséquence d'une croissance qui devrait être moins élevée que prévu en raison des nouvelles restrictions sanitaires, a annoncé dimanche le ministre de l'Économie et des Finances Bruno Le Maire.

"Nous évaluons le déficit public pour 2021 à 9%, au lieu des 8,5% qui avaient été inscrits dans le projet de loi de finance initial et nous estimons que la dette publique passera de 115% à 118% en 2021", a déclaré le ministre lors de l'émission télévisée Grand Jury LCI-RTL-Le Figaro.

M. Le Maire avait auparavant annoncé dans le Journal du Dimanche une révision en baisse d'un point de la prévision de croissance en 2021, à 5% au lieu de 6% jusque-là, afin de tenir compte des effets des nouvelles mesures de restriction prises cette semaine pour lutter contre la pandémie de Covid-19.

"Fermer les établissements scolaires et 150.000?commerces est indispensable pour freiner la circulation du virus. Mais ces mesures auront un impact sur l'économie française. Nous allons donc réviser notre croissance de 6% à 5?% pour 2021", alors que le PIB français s'était contracté de 8,2% en 2020, a dit le ministre au JDD paru dimanche.

"Mécaniquement, ça a un impact sur le déficit et sur la dette", a précisé dimanche le ministre au Grand Jury LCI-RTL-Le Figaro, estimant que cette révision est à la fois "juste et sincère".

Le gouverneur de la Banque de France François Villeroy de Galhau a de son côté estimé jeudi que les restrictions annoncées cette semaine "ne devraient pas conduire à une révision très significative de (sa) prévision" de 5,5% de croissance pour 2021 si elles ne durent pas au-delà de "début mai".

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une
Société

Grémési Kiko !

par Xavier-Paul Le Pelletier / Photos : Archives France-Guyane, Eugene Epailly, Kathryn Vulpillat / Pierre Rossovich - Samedi 10 Avril 2021

    Gauthier Horth : « Kiko voulait faire revivre l’esprit de Vitalo » Vous avez beaucoup...

Vidéos

Voir toutes les vidéos