• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Coupe du monde 2023: groupes élargis et une semaine de plus, World Rugby met l'accent sur le repos

Lundi 22 février 2021
Coupe du monde 2023: groupes élargis et une semaine de plus, World Rugby met l'accent sur le repos
Le trophée Webb Ellis, exposé lors du tirage au sort de la Coupe du monde rugby 2023, prévue en France, le 14 décembre 2020 à Paris - FRANCK FIFE (AFP/Archives)

Cinq jours de repos minimum et des groupes de 33 joueurs par sélection: World Rugby a décidé d'allonger la période de repos entre chaque match de Coupe du monde, décalant ainsi la finale 2023 d'une semaine, au 28 octobre.

Cette décision d'étendre la période de repos entre chaque match n'est pas anodine: avec désormais cinq jours au minimum, la compétition est allongée d'une semaine alors que les groupes sélectionnés passeront de 31 à 33 joueurs.

Le but? "Optimiser la récupération et la préparation", assure l'instance dirigeante du rugby mondial.

"La Coupe du monde de rugby 2023 en France présentera des périodes de repos plus importantes pour toutes les équipes. Cette décision intervient après que le conseil d'administration de la Rugby World Cup, le Comité Exécutif de World Rugby, le Comité d'organisation France-2023 et l'International Rugby Players se soient mis d'accord sur un ensemble de principes relatifs à la santé des joueurs conduisant à un calendrier des matches grandement amélioré", explique World Rugby dans un communiqué.

Selon Bernard Laporte, président de la Fédération française et vice-président de World Rugby, "cette décision historique fait de France-2023 la Coupe du monde de rugby la plus équitable de tous les temps".

Même son de cloche pour Brian O'Driscoll. Pour l'ancien centre international irlandais (133 sélections entre 1999 et 2014), aujourd'hui représentant du syndicat des joueurs International Rugby Players au conseil d'administration de la Rugby World Cup, "le rugby est devenu trop physique et exigeant pour pouvoir jouer avec des courtes périodes de repos".

- "Hausse du tourisme" -

"Toutes les équipes ont trouvé cela difficile, en particulier celles qui n'ont pas la profondeur de l'effectif des principales nations", a estimé l'ex-capitaine du XV du Trèfle.

En 2019, lors du Mondial japonais, le XV de France n'avait pas joué pendant onze jours entre sa victoire étriquée devant l'Argentine (23-21), le 21 septembre, et la leçon infligée aux Etats-Unis (33-9), le 2 octobre. Avant de jouer quatre jours plus tard, face aux Tonga (23-21).

Dans la même poule, les Anglais avaient battu les Tonga (35-3) le 22 septembre puis les Etats-Unis (45-7) le 26 et l'Argentine (39-10) le 5 octobre. Soit trois matches en quinze jours.

De plus, à en croire World Rugby, ce nouveau calendrier donnera un coup de pouce au pays hôte, qui bénéficiera ainsi d'une semaine supplémentaire pour accueillir les supporters. "Cela entraînera une hausse du tourisme, des dépenses et des retombées économiques", affirme l'instance dirigeante.

"Pour la France et ses villes hôtes, c'est un bonheur d'accueillir les fans du monde entier. Ils pourront ainsi prendre le temps de découvrir les magnifiques paysages et monuments de notre beau pays", s'est félicité Laporte.

Le calendrier définitif du Mondial-2023 sera annoncé le 26 février. La Coupe du monde 2023, organisée en France, débute le 8 septembre. Les Sud-Africains, tenants du titre, affronteront notamment l'Ecosse et l'Irlande.

Le XV de France, lui, aura un défi de taille puisqu'il a été placé dans la poule A avec les All Blacks.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
3 commentaires
A la une
2 commentaires
1 commentaire