• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Bleus: Adrien Rabiot, le show après le froid

Lundi 07 juin 2021
Bleus: Adrien Rabiot, le show après le froid
Le milieu des Bleus, Adrien Rabiot, à son arrivée pour une conférence de presse, à Clairefontaine, le 5 juin 2021 - FRANCK FIFE (AFP)

Sobre, talentueux et déterminé, Adrien Rabiot s'avance vers l'Euro de football comme un titulaire chez les Bleus, laissant derrière lui les fantômes du passé et notamment son coup de "froid" de 2017 contre la Bulgarie, qu'il retrouve mardi à Saint-Denis.

A 26 ans, le "Duc" rayonne enfin dans l'entrejeu de l'équipe de France, une situation que personne ou presque n'aurait pu deviner il y a un an encore, à une époque où la vie de la sélection s'écrivait avec Blaise Matuidi et loin de lui.

En découvrant la liste pour l'Euro (11 juin-11 juillet), "il y avait cette joie de me dire +cette fois j'y suis+, ça fait plaisir car c'est beaucoup de travail et c'est quelque chose que j'attendais depuis un moment", a raconté dimanche le milieu de la Juventus Turin.

L'élégant gaucher aux cheveux bouclés a tiré un trait sur sa première vie d'international, faite de prestations moyennes et d'une attitude jugée parfois dilettante.

Sous la pluie et le froid de Sofia, Rabiot avait cumulé les deux après son entrée en jeu contre la Bulgarie le 7 octobre 2017 à la place de N'Golo Kanté, blessé. "C'était assez dur parce qu'il faisait froid, je n'étais pas chaud: j'avais aussi la peur de me blesser, quand on rentre dans des conditions comme ça", avait-il lâché après coup.

Si l'ex-Parisien n'a pas perdu sa place pour le Mondial-2018 sur cette déclaration, elle n'a pas arrangé les affaires d'un joueur qui avait été jusqu'alors "moyen" en sélection, comme il l'avouera plus tard.

- "Un autre Rabiot" -

"Tout ça, c'est du passé. En quatre ans, il se passe beaucoup de choses, et des choses beaucoup plus importantes que ce match-là", a évacué le milieu de terrain dimanche lors d'une conférence de presse à distance. "Ce sont des choses que j'ai très vite oubliées, aujourd'hui c'est un autre Rabiot".

Et de compléter: "J'ai pris de l'âge, j'ai mûri, selon moi ça se ressent dans mon football".

Depuis son rappel surprise en août 2020, le "Bianconero" s'est fondu parfaitement dans le groupe des champions du monde, prenant la place de l'autrefois indispensable Matuidi, parti aux Etats-Unis pour un exil doré à l'Inter Miami.

Il a ainsi disputé neuf matches cette saison sous la tunique tricolore, dont huit comme titulaire avant le deuxième et dernier match de préparation à l'Euro face à la Bulgarie, mardi (21h10) au Stade de France. S'il manque ce rendez-vous, ce sera en raison de la gêne à une cheville qui l'a affaibli ces dernières heures, et non par choix tactique du sélectionneur.

Didier Deschamps a surpris en rappelant Rabiot pour le rassemblement de septembre 2020, après plus de deux ans d'absence due à la polémique née de son refus d'être réserviste pour le Mondial-2018.

Pragmatique, le boss des Bleus ne voulait pas se priver d'un joueur rigoureux défensivement et doué pour initier les mouvements offensifs, capable d'évoluer au poste de milieu relayeur comme à une position plus excentrée à gauche.

"Il peut aussi être utilisé comme milieu de terrain. Mais il a cette capacité de par son aisance technique, sa faculté à se projeter sur l'avant, à être intéressant à ce poste d'excentré gauche", disait-il de lui en mars.

C'est d'ailleurs sur la gauche qu'il avait joué en novembre à Lisbonne lors du match référence des Bleus post-Mondial, se montrant très intéressant pour la victoire face aux Portugais (1-0).

"C'est un poste auquel je peux m'adapter, je l'ai fait plusieurs fois, ça a plutôt bien fonctionné. Comme je l'ai déjà dit au coach, je pourrai maintenant jouer à n'importe quel poste pour le bien de l'équipe de France, du moment que je peux apporter le maximum à l'équipe", a-t-il déclaré dimanche.

Le collectif d'abord? Le "Duc" a bien retenu les leçons du passé, le voilà désormais investi d'une mission Euro à la mesure de son talent balle au pied.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une
1 commentaire
6 commentaires