France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Altercation avec un spectateur: pas de poursuites pour Neymar qui écope d'un rappel à la loi

Lundi 04 novembre 2019
Altercation avec un spectateur: pas de poursuites pour Neymar qui écope d'un rappel à la loi
La star du PSG Neymar lors de la finale de la Coupe de France contre Rennes, le 27 avril 2019 au Stade de France - Anne-Christine POUJOULAT (AFP/Archives)

La star du PSG Neymar a fait l'objet d'un rappel à la loi pour avoir porté un coup à un spectateur après la défaite contre Rennes en finale de la Coupe de France, a-t-on appris lundi de sources concordantes, confirmant une information de L'Equipe.

Le parquet de Bobigny a indiqué à l'AFP avoir "adressé un rappel à la loi par courrier" au joueur, ce qui constitue une forme de classement sans suite de la procédure.

Le spectateur, âgé de 29 ans, avait déposé plainte en août pour "violences volontaires".

"Je trouve ça inacceptable, on justifie la violence", a réagi l'avocat du supporter Philippe Ohayon, évoquant la "résonance de ce coup". "Si c'était le supporter qui avait frappé le joueur de foot, il aurait été devant le tribunal, peut-être condamné à de la prison ferme, interdit de stade."

Le 27 avril, après la défaite du PSG contre Rennes au Stade de France, Neymar avait été pris à partie par le spectateur au moment où il allait chercher sa médaille de finaliste.

"Oh, va apprendre à jouer au foot, toi!" lui avait lancé l'homme, après avoir invectivé d'autres joueurs parisiens.

Neymar avait répondu d'un coup, sans grande force, au visage.

Les vidéos du geste du N.10 avaient enflammé les réseaux sociaux durant les heures suivant le match.

"Est-ce que j'ai mal agi? Oui. Mais personne ne peut rester indifférent", s'était défendu ensuite le Brésilien sur Instagram.

Le joueur avait été suspendu trois matches ferme et deux avec sursis pour son geste.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une
1 commentaire
3 commentaires
1 commentaire