• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

"A 21H00, chacun chez soi": Castex détaille le couvre-feu et resserre la vis partout en France

Jeudi 15 octobre 2020
"A 21H00, chacun chez soi": Castex détaille le couvre-feu et resserre la vis partout en France
Jean Castex, Olivier Véran et Bruno Le Maire, le 15 octobre 2020, à Paris - Ludovic MARIN (POOL/AFP)

"Commerces", "services" et "lieux recevant du public" fermés de 21H00 à 6H00 en Île-de-France et huit métropoles, les fêtes privées comme les mariages interdites dans les établissements recevant du public partout en France: Jean Castex a détaillé jeudi les nouvelles mesures pour lutter contre l'épidémie.

A Paris et sa grande couronne, ainsi que dans les huit métropoles en niveau d'alerte maximale (Lyon, Lille, Toulouse, Montpellier, Saint-Etienne, Aix-Marseille, Rouen et Grenoble), "à 21H00, chacun devra être chez soi", a indiqué le Premier ministre lors d'une conférence de presse, entouré de quatre de ses ministres.

"Tous les lieux, commerces ou services recevant du public, seront fermés", a précisé Jean Castex.

Le chef du gouvernement a également dressé la liste des exemptions, parmi lesquelles "les établissements de santé, médico-sociaux" ou encore les restaurants pratiquant la livraison à domicile.

"Si vous avez un train ou un avion qui arrive ou qui part après 21h, il faudra le cas échéant pouvoir montrer votre billet si vous êtes contrôlé", a-t-il ajouté, en soulignant que les déplacements "pour sortir votre animal de compagnie, près de chez vous", seront également tolérés.

Un système d'attestation, similaire à celui mis en place lors du confinement du printemps, sera à nouveau mis en place, avec les mêmes sanctions en cas d'infraction à la règle: une amende de 135 euros, jusqu'à 6 mois d'emprisonnement possible et 3.750 euros d'amende en cas de double récidive.

En outre, toutes les entreprises de moins de 50 salariés situées dans les zones de couvre-feu seront éligibles au fonds de solidarité jusqu'à 1.500 euros si leur perte de chiffre d'affaires atteint 50%, et ce tant que le couvre-feu durera, a annoncé le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire.

Pour les hôtels, cafés et restaurants, le fonds de solidarité jusqu'à 10.000 euros pourra être perçu par les entreprises ayant une perte de chiffre d'affaires d'au moins 50%, et non plus 70%, a ajouté le ministre lors de cette conférence de presse.

Le Premier ministre a également durci les règles sur l'ensemble du territoire: "toutes les fêtes privées - comme les mariages ou les soirées étudiantes - qui se tiennent dans des salles des fêtes, dans des salles polyvalentes ou tout autre établissement recevant du public seront interdites", a-t-il décidé, alors que cette restriction ne s'appliquait jusqu'alors que dans les zones en niveau d'alerte maximale.

De même, "tous les restaurants de France appliqueront le protocole sanitaire qui a été récemment renforcé et prévoit notamment la limitation à six du nombre de clients par table" ainsi que "l'enregistrement du nom des clients pour faciliter le +contact tracing+".

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une
1 commentaire
4 commentaires

Vidéos

Voir toutes les vidéos