France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
CAYENNE

Yago, 18 ans, décédé après une chute de trois étages

S.R. Vendredi 25 octobre 2013
Yago, 18 ans, décédé après une chute de trois étages
C'est de l'autre côté de cet immeuble, du troisième étage, que le jeune adulte a chuté. Il s'est éteint hier à l'hôpital (SR)

Le jeune homme avait été hospitalisé entre la vie et la mort mercredi midi.

Il s'est éteint à 13 h 30, hier, à l'hôpital de Cayenne. Yago, né au Brésil, avait 18 ans. Il avait été admis aux urgences de Cayenne, mercredi, vers 13 heures. Quelques minutes plus tôt, il avait fait une chute du troisième étage d'un immeuble situé dans le lotissement Novaparc, à Cayenne.
La mère du jeune adulte a été entendue par les policiers du service du quart du commissariat de Cayenne. Elle a expliqué avoir déposé plainte contre son fils pour vol et violences, il y a peu de temps. Selon elle, Yago l'aurait frappée et l'aurait dépossédée de certains de ses biens. À la suite de cela, elle l'avait chassé de chez elle et avait changé l'ensemble des serrures du logement.
IL SORTAIT DU LOGEMENT EN PASSANT PAR LE BALCON
Il y a quelques jours, a-t-elle continué d'expliquer aux policiers, elle avait accepté de le reprendre chez elle car il était démuni. Mais pour éviter qu'il ne lui vole des objets de nouveau, qu'il soit dans l'appartement ou non, elle fermait tout à clé. Clé dont il ne disposait pas. Le jeune homme, de son côté, avait trouvé la parade pour entrer et sortir de l'appartement sans passer par la porte principale. Yago se postait par le balcon, soulevait les lattes en matière plastique du faux plafond et se glissait dans les combles. Il ressortait par les escaliers intérieurs de l'immeuble et devenait alors de nouveau libre de ses mouvements.
C'est en voulant ainsi sortir mercredi midi qu'il aurait chuté. Les policiers continuent leur enquête. Ce sera au parquet de Cayenne de décider s'il engage des poursuites ou non contre la mère. D'origine brésilienne, elle est mère de deux autres enfants nés d'une seconde union. Au moment du drame, ils étaient en vacances chez leur père.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
A la une