France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
Cayenne

Violent incendie dans une casse automobile

Lundi 18 Novembre 2019 - 03h15
 Violent incendie dans une casse automobile
Sous la direction de Serge Lambert (à gauche), chef de chantier à la société EEE, Alexandre et Quentin s’apprêtent à remplacer le câble EDF haute tension tombé à terre. Non visible sur la photo, Akim, en haut du pylône, qui fait 35 mètres de haut ! - MLT

Plus de 400 carcasses de véhicules, soit 1000 tonnes de ferraille, ont été la proie des flammes, hier matin, à la casse Marsolle, à Cayenne.Un important sinistre qui a mobilisé plusieurs casernes de pompiers.

Aux alentours de 5 heures, hier, un incendie particulièrement violent s’est

déclaré dans la casse automobile Marsolle, située à Cayenne, au niveau

du rond-point des Maringouins. « La ligne de feu était impressionnante, confie le lieutenant Ghislain Sexe, pompier et officier de permanence 1er échelon à la caserne de Cayenne. Plus de 70 mètres. »

Eu égard à l’importance du sinistre, les pompiers de Cayenne, Matoury, Rémire et Macouria ont été mobilisés. Soit une cinquantaine d’hommes environ, des pompiers, bien sûr, mais aussi du personnel médical en soutien sanitaire, des logisticiens… Sans parler des moyens techniques, comme les engins-pompes. »

Le feu a été circonscrit vers 7 heures du matin, puis éteint aux alentours de 10 heures. « Mais nous veillons à ce qu’il ne reprenne pas, et faisons pour celà des rondes de surveillance toutes les heures. »

Embouteillages

Le « patron » du Sdis, le colonel Frédéric Robert, des responsables de la ville de Cayenne, de la préfecture, de la Deal (direction de l’environnement, de l’aménagement et du logement), et même l’archevêque de Cayenne, Mgr Emmanuel Lafont (1), avaient fait le déplacement sur les lieux. Police nationale et police municipale étaient aussi mobilisées, et l’une des principales voies d’accès à Cayenne, qui longe la casse, a été fermée plusieurs heures, occasionnant d’importants embouteillages sur les déviations mises en place. L’origine de l’incendie n’est pas encore connue et l’enquête à été confiée aux services concernés du commissariat de Cayenne. « On peut supposer une inflammation des huiles et autres plastiques contenus dans les véhicules, sous l’effet de la chaleur, mais rien n’est encore déterminé », confie une source proche du dossier.

1 000 tonnes de feraille

Quant au bilan matériel, il est plus clair : 400 carcasses de véhicules, soit environ 1 000 tonnes de ferraille, ont brûlé. Autre conséquence du sinistre, un câble électrique haute tension de 90 000 volts est tombé à terre, mais sans conséquence pour les usagers. Des agents de la société EEE, sous-traitante d’EDF, s’affairaient à le remplacer. « Un travail de deux à trois heures environ », souligne Serge Lambert, chef de chantier.

Michel LE TALLEC

(1) L’évêché de Guyane aurait des intérêts dans une partie du foncier de la casse.

Il a fallu près de 5 heures aux pompiers des différentes brigades pour éteindre l’incendie / photos MLT - MLT

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
5 commentaires

Vos commentaires

Gérard Manvussa 18.11.2019

Lafont c'est un évêque pas un archevêque…

Répondre Signaler au modérateur
Gérard Manvussa 18.11.2019

Il faut simplement se demander : à qui profite cet incendie ? Que fallait-il dissimuler ou faire disparaître ?

Répondre Signaler au modérateur
tronokar 18.11.2019
La théorie du complot

Un curé pédophile peut-être ?... D'où la présence de l'évêque.

Répondre Signaler au modérateur
mica 18.11.2019
Un grand bravo

Les pompiers ont travaillé dur,il n'y a pas eu de blessé,j'ai pu voir sur une vidéo certains équipements,beaucoup d'internautes ont mis en doute le professionnalisme des pompiers,critiqués leur méthode de travail.Souhaitons qu'il y aura plus de crédits pour équiper ces soldats du feu. Encore merci vous avez fait du bon boulot.

Répondre Signaler au modérateur
WALLYA 18.11.2019
le sd10

voila une preuve qu il faut armer les soldats du feuplus sérieusement en guyane francaise personne n est a l abri en cas d inendie d envergure

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
24 commentaires
2 commentaires
3 commentaires
A la une
1 commentaire
3 commentaires
1 commentaire