Une remise en liberté qui pose question

Une remise en liberté qui pose question

Les juges de la chambre d'instruction ont estimé mardi 30 janvier que le cadre de la Direction de l'environnement de l'aménagement et du logement (Deal) présentait des garanties de représentation suffisantes pour être libéré sous conditions. Pourtant, le procureur général près de la cour d'appel, Jean-Frédéric Lamouroux, avait demandé un maintien en détention. Mis en examen dans une affaire de pédopornographie, le fonctionnaire a été placé sous contrôle judiciaire en...

France-Guyane 471 mots - 02.02.2018
Cet article d'archive est payant ou réservé à nos abonnés ayant un crédit suffisant
Vous disposez d'un compte avec un crédit d'archives ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié
Nos formules d'achat d'archive à l'unité
Nos formules d'abonnement

Découvrez toutes nos offres d'abonnement

Découvrir