France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
roura

Une passerelle remplace le pont d’Eskol

Samedi 29 Juin 2019 - 03h30
Une passerelle remplace le pont d’Eskol
pont eskol - hespels

Le 15 mai le pont d’Eskol sur la commune de Roura cédait sous le poids lors du passage d’un camion de 17 tonnes alors que le pont était limité à 3,5 t.

Trois jours après l'accident qui a vu le pont d'Eskol céder sous le passage d'un poids lourd, le 15 mai, la mairie de Roura a fait installer une passerelle permettant aux résidents et aux exploitants agricoles de pouvoir accéder à leur propriété. Cette passerelle a coûté environ 40 000 euros à la commune. Cette dernière avait demandé en janvier à l’état l’installation d’un pont Bailey en remplacement du celui détruit. La commune avait anticipé. Le 16 mai, la demande a été reformulée puis validée par la préfecture. Désormais, une étude sera menée en partenariat avec le centre national des ponts de secours pour adapter l’aménagement actuel des berges pour supporter le nouvel ouvrage qui permettra le passage des véhicules jusqu’à 26 t. Cette opération devrait prendre plusieurs mois et coûter plusieurs centaines de milliers d'euros. Le nouveau pont sera installé pour la fin de l’année.

Jean-Marie Thécua

pont eskol - hespels
pont eskol - hespels
Solène Baron : « J’ai déposé une plainte »

« Pendant un mois, j’ai vécue chez des amis, mais maintenant je vis sur place. Il a fallu réaménager la maison car j’ai sollicité les amis qui m’ont aidé à transporter les courses pour un mois. J’utilise ma voiture pour venir de la ville jusqu’au pont. On traverse à pied puis j’utilise la voiture de mon salarié qui est bloquée de l’autre coté comme celle de ma voisine. On est obligé de rentrer avant la nuit et si on décide de sortir on s’arrange pour dormir à Cayenne. Il faut de temps en temps transporter des courses et de l’essence pour la voiture de mon salarié pour rejoindre mon domicile. Pour l’école, ça se passe bien pour le moment car il ne pleut pas mais il faut s’organiser pour partir plus tôt et avoir une paire de chaussure pour la traversée et une autre paire pour l’école ou mon travail. Concernant mon exploitation agricole (concombres, épinards, navets, etc…) elle n’a pas été arrosée pendant un mois et j’ai tout perdu. Il m’est impossible de transporter via la passerelle les caisses de légumes, les enfants, les poubelles, etc… je faisais deux récoltes par semaine. Je suis en train de voir avec mon assurance pour obtenir une indemnisation. J’ai déposé aussi une plainte. Nous nous organisons du mieux possible et prenons notre mal en patience, la commune ne nous oublie pas. »

pont eskol - hespels
pont eskol - hespels

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
2 commentaires

Vos commentaires

RAF973 30.06.2019

Et le,vrai responsable, il est bien assuré j'espère car sinon c'est le contribuable qui va payer, nous quoi !
Un camion de 17 tonnes sur un pont limité à 3,5 tonnes, ca c'est du professionnalisme !

Répondre Signaler au modérateur
caracara 01.07.2019

Le chauffeur n'a pas vu le panneau: trop occupé avec son smartphone!
Malheureusement, le professionnalisme n'existe plus beaucoup à notre époque.Le je-m'en-foutisme est de plus en plus présent dans notre société moderne.Et c'est bien cela le gros problème.A peine arrivé au boulot, on regarde la montre pour voir si ce n'est pas déjà l'heure de partir!

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
1 commentaire
A la une