• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
FAITS-DIVERS

Un urgentiste du CHK agressé : les docteurs montent au créneau

P.R Dimanche 26 Septembre 2021 - 21h29
Un urgentiste du CHK agressé : les docteurs montent au créneau

Quatre docteurs du centre hospitalier de Kourou ont signé ce dimanche soir un courrier commun, transmis à la rédaction de France-Guyane. Ils dénoncent la "violente" agression d’un urgentiste du CHK vendredi dernier, dans l’exercice de ses fonctions.

 Selon les docteurs Hubert, Koita, Stagnetto et Tiebi qui cosignent ce courriel cette agression a été « perpétrée par un groupe de grévistes postés à l'entrée du service des urgences ». Les professionnels de santé au CHK se disent "inquiets" de cet événement. Suite à cette agression, une plainte a été déposée samedi à la gendarmerie. En parallèle, la direction du CHK a prévu de signaler ce lundi les faits au procureur de la République.

Plus d’informations à suivre sur cette affaire dans France-Guyane.

Pour rappel, des personnels du CHK sont en grève illimitée depuis le 14 septembre dernier. Ils s'opposent à l’obligation vaccinale et au pass sanitaire.

« La loi prévoit l’interdiction de travailler, pour les gens non vaccinés. Mais l’hôpital ne peut pas fonctionner uniquement avec les gens vaccinés, ils ne sont pas assez nombreux, nous répondait récemment Denis Zéro, délégué UTG au CHK. Ils ( la direction du CHK Ndlr) sont obligés d’assignés également, au service minimum, du personnel non vacciné. Il faut que l'Etat prennent une décision. Ils ont l’option de licencier tous les non vaccinés. Ça représente quand même plus de 200 personnes » estime le syndicaliste...

Lire la suite ici


En marge de la visite du ministre des outre-mer Sebastien Lecornu aux urgences de Cayenne, le chef du service le Professeur Jean Pujo nous faisait également part de la montée de l'agressivité envers les soignants : " Le service urgence vit des moments difficiles. Le personnel commence à s'épuiser. Il y a un an, les gens nous applaudissaient car ils avaient peur du virus, aujourd'hui il s'est banalisé et nous faisons face à beaucoup d'incivilités et d'agressivité. Des soignants jettent l'éponge. Entre 20 et 25% de mon service est en burn-out... ". LIRE ICI

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
10 commentaires

Vos commentaires

Vado 27.09.2021
Honte

En des temps pas si lointains nos ancêtres asservis, épuisés, sous-alimentés, malades, mutilés, torturés, étaient laissés à l’abandon pour crever comme des bêtes, parce qu’un esclave mort coûtait moins au colon que le manque à gagner de son inactivité et les soins qu’on aurait pu lui apporter. Et aujourd’hui, dans cette Guyane de souffrances leurs descendants refusent, rejettent, attaquent et détruisent un savoir scientifique et médical qui aurait été pour leurs ancêtres le salut et la vie. Honte à eux.

Répondre Signaler au modérateur
g6d 27.09.2021

Toujours aucune réaction de Serville à cette agression, a cette heure ci. Avec une vice-présidente chargée de la santé membre de l'UTG, quoi de plus normal. C'est un Président incompetent, trop liés aux Komités qui l'ont fait"Roi". Pauvre Guyane, mais heureusement l'Etat agit, lui !

Répondre Signaler au modérateur
g6d 27.09.2021

Les professionnels compétents ne viennent pas pour l'argent. Les mercenaires sans scrupule, oui. D'ailleurs, le fils de JJ5 préfère gagner moins, travailler plus et avoir froid en hiver que de rentrer en Guyane. JJ5, lui, ne doit pas pouvoir la Guyane, faute de compétence.

Répondre Signaler au modérateur
Rudy M. 27.09.2021

Il y a quelques jours, le président de Région encourageait cela avec ses propos démagogiques : "ne pas répondre aux Guyanais qui ne veulent pas se faire vacciner, mais à tous ceux et celles qui les traitent de nom d’oiseau" ...

Répondre Signaler au modérateur
bozo 27.09.2021
Garde à vue pour les grévistes trop violants

Il faut qu'une brigade embarque ces grévistes pour les mettre en garde à vue, afin de faire avancer l'enquête sur cette agression intolérable.

Il faut aussi que le préfet ait enfin le courage de dissoudre le groupuscule trop violons, cette bande de voyous appelant à la mise en danger d'autrui.

Si un tel évènement s'était produit au Brésil ou au Surinam, non seulement les grévistes seraient déjà en garde à vue, mais le couple d'affreux qui dirige trop violons serait déjà au violon sur la matourienne...

Répondre Signaler au modérateur
stone 27.09.2021
Ils vous aiment pas, faites le choix de partir

Medecin agressé, les grévistes ne vous aiment pas et ne vous aimeront plus. Venez en métropole, vous serez bien accueilli. Et comme d après Serville, il y a plein de soignants guyanais qui veulent rentrer au pays, pas de soucis pour les malades. Vous perdrez un peu en niveau de vie mais tel gain en qualité de vie!
70 % de la population est contre le vaccin, les morts Covid sont victimes de leur conviction. Tant mieux pour eux, cela fait des assistés en moins. Les hôpitaux en grève. Économie pour le contribuable métropolitain. Les soignants envoyés par la métropole n’ont pas le niveau pour les soignants guyanais. Pas de problème, ils restent en métropole. Économie pour les contribuables métropolitains.
Les guyanais veulent du respect et de l équité. Que les niveaux de vie des fonctionnaires (etat,région,municipalité) guyanais et franciliens se rejoignent. Soit une prime de chereté de 0 à 25 %.
A quand une manifestation des 30% restant devant l hôtel de région ?
Moratoire = motif impérieux et quarantaine de 14 j à l entrée en métropole pour les non vaccinés , même pour le présidé de région?

Répondre Signaler au modérateur
g6d 27.09.2021

Irresponsabilité partagée par les élus qui ne soutiennent pas la vaccination et ne dénoncent pas les aggressions dont les soignants sont victimes. Irresponsabilité partagée par beaucoup de Guyanais qui préfèrent voir leurs proches mourir plutôt que de se vacciner et saturer le système de santé. Bon courage pour donner envie à des professionnels de santé compétents de venir travailler en Guyane. D'ailleurs Serville insiste pour un recrutement accéléré de médecins étrangers n'ayant pas le droit de travailler en Europe, faute de compétence. Qui peut me donner une bonne raison à mettre en avant pour qu'un professionnel de santé hexagonal vienne travailler en Guyane ??

Répondre Signaler au modérateur
RAF973 27.09.2021

Les brés...ennes .....
Bon je sort !

Répondre Signaler au modérateur
jayjay5 27.09.2021
faut leur dire

40% et 40% d'abatement sur impot, ils vont venir en courant, sa fait une belle somme comme meme...

Répondre Signaler au modérateur
RAF973 27.09.2021

Bj
Je ne suis pas sur que ça suffise pour attirer des gens.
Si déjà bon nombre de locaux ne veulent plus revenir malgré les 40 %, ça m'étonnerait, surtout vu le contexte actuel, que ça se bouscule pour venir bosser en Guyane.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
2 commentaires
1 commentaire
A la une
2 commentaires
8 commentaires
1 commentaire