• S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
REMIRE-MONTJOLY

Un prisonnier en permission tué par balle

B.D/P.R Mardi 4 Juillet 2017 - 15h49
Un prisonnier en permission tué par balle
C'est à la route des plages que le corps sans vie de la victime a été retrouvé.

Un ancien chef d'entreprise incarcéré pour trafic de drogue a été tué hier soir sur la route des plages, alors qu'il était en permission. 

Un prisonnier en permission a été tué dans la nuit de lundi à mardi sur la route des plages à Rémire-Montjoly. Les gendarmes, prévenus par un témoin vers 2 h 00 du matin, ont découvert la victime dans sa voiture avec deux impacts de balles dans la tête. À ses côtés se trouvait sa femme, alors en état de choc. Celle-ci aurait évoqué un braquage qui a mal tourné. Actuellement hospitalisée, elle n'a pas encore été entendue par les gendarmes. Ces derniers confirment que l'identité de la victime est Fabien Odang, un ancien chef d'entreprise de 33 ans, condamné à 8 ans de prison en 2016 pour trafic de drogue (5ans en première instance et 8 ans en appel). Il y a un mois, la victime, alors en permission, s'était battue avec un homme qu'il avait trouvé chez lui. L'enquête a été confiée par le Parquet à la section de recherche de la gendarmerie.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
10 commentaires

Vos commentaires

gaby.mum 07.07.2017
Tchip

Je comprends et j entends les supers justiciers qui voudraient que l on puisse avoir pitié d'éléments comme ce monsieur. Seulement...ON EN A MARRE. Nous sommes presque tous dans la galère, mais courons nous aller vendre de la drogue ou bien sur les trottoirs de Chicago ou la Réno à vendre nos attributs?
Arretons mon vieux!!!!

Cet homme a fauté, il savait à quel jeu il jouait, les exemples ne manquent pas. Pour ma part, je m'en fiche car vendre de la drogue, en acheminer ou en fabriquer, revient à tuer, détruire et gacher des vies. Donc voilà, lui...a payé tout ce mal...en perdant la sienne...de vie.

Répondre Signaler au modérateur
crf973 05.07.2017
Les bras m'en tombent !

Condamné à 5 ans en 2016 puis à 8 ans en appel, il obtient une permission de sortie en 2017 au cours de laquelle il se bat, ce qui ne l'empêche pas d'en obtenir une deuxième un mois plus tard. Notre système judiciaire est hal-lu-ci-nant !

Répondre Signaler au modérateur
GILLES BERNARD 05.07.2017

Les premiers commentaires résument à eux seuls ce qu'il y a à penser de la justice en Guyane.
La porte est ouverte à la justice immanente.
Nous en serons bientôt à avoir un fait divers de ce genre à chaque parution de France-Guyane.
42 meurtres homologués en 2016.

Répondre Signaler au modérateur
MartinEden 05.07.2017

En Guyane, une personne condamnée à 3 ans de prison ferme n'a pas à les faire et en plus il peut tjs exercer son rôle de maire, alors 8 ! Il faut bien quelque pauses...

Répondre Signaler au modérateur
jma 04.07.2017

Condamné en appel à 8 ans en 2016,et déja en permission !!!! a se balader à la plage !!!!! mais de qui se moque t-on ????

Répondre Signaler au modérateur
dim 05.07.2017

jma respecte la famille, tu ne sais rien et connaît rien alors!: " no commente!!!" si tu veux comprendre, il y a le code pénale, fait une lecture et tu vas comprendre la loi française....

Répondre Signaler au modérateur
joko973 04.07.2017

Deux balles dans la tête pour un braquage qui tourne mal. Les braqueurs prennent des cours de tir. Qui va croire ça ?

Répondre Signaler au modérateur
jess 04.07.2017

un trafiquant de moins

Répondre Signaler au modérateur
dim 05.07.2017

jess vous n'êtes pas magistrat... il est facile de palé ainsi... les trafiquants que vous parlez ne sont jamais derrière les barreaux, justement ils utilisent ce qui ont des problèmes et ils deviennent victimes donc avons d'écrire lisez les faits divers car sa devient une mode société comme l'hexagone merci....

Répondre Signaler au modérateur
jess 06.07.2017

un de moins et j'attends le prochain et je les veux tous derrières les barreaux
hexagone basta

Répondre Signaler au modérateur
A la une