France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Un policier écroué en Martinique

Vendredi 11 octobre 2019
 Un policier écroué en Martinique
Un policier de la BAC de Fort-de-France est écroué depuis mercredi. - FA Martinique

Présenté à un juge d'instruction et mis en examen, un fonctionnaire de police de la brigade anticriminalité de Fort-de-France est suspecté de faux en écritures publiques. La justice lui reprocherait notamment des contraventions abusives.

Un policier de la brigade anticriminalité (BAC) de Fort-de-France (Martinique) était en garde à vue depuis lundi. Il a été entendu par la police des polices (IGPN) sur les conditions de l’exercice de ses missions. Mercredi, à l’issue de ses auditions, le fonctionnaire a été déferré au tribunal de grande instance de Fort-de-France. Selon les informations de FA Martinique, il aurait été présenté à un juge d’instruction et mis en examen, notamment pour des faux en écritures publiques.

Renaud Gaudeul, le procureur de la République, qui n’a pas souhaité s’exprimer mercredi, a confirmé qu’un mandat de dépôt avait été requis par le parquet. Le policier a été incarcéré provisoirement au centre pénitentiaire de Ducos.

Il serait reproché au policier de la BAC d’avoir dressé un certain nombre de procès-verbaux « abusifs », en dehors de la procédure légale. Certains auraient fait suite à des griefs personnels. Plusieurs personnes concernées, après avoir reçu ces fameuses contraventions, auraient déposé plainte à la gendarmerie ou au commissariat contre le fonctionnaire. Comme c’est d’usage, l’IGPN, qui dispose d’une antenne en Martinique depuis 2014, avec compétence sur l’ensemble des Antilles-Guyane, a été saisie.

PV abusifs

Lundi, les « bœufs carotte » ont convoqué le policier pour l’entendre sur ces faits. Sa garde à vue lui a alors été notifiée. À ce stade des investigations, aucun autre élément n’a filtré sur les charges qui pèsent sur ce fonctionnaire. Avant de rejoindre la BAC, il travaillait au service général de la direction départementale de la sécurité publique de Martinique. C’est notamment là qu’il aurait dressé les procès-verbaux que la justice lui reproche.

La semaine dernière justement, un prévenu devait comparaître en juge unique devant le tribunal correctionnel suite à différentes infractions relevées par ce policier. En pleine audience, le président, expliquant avoir été alerté par le procureur d’une procédure en cours à l’Inspection générale de la police nationale, avait demandé le renvoi du procès. L’avocat du mis en cause, qui contestait à la fois les procès-verbaux et les qualifications « d’outrage » relatifs à son client, avait quitté l’audience conforté dans sa ligne de défense.

Rodolphe LAMY

Un policier de la BAC de Fort-de-France est écroué depuis mercredi.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
3 commentaires
A la une