France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
CAYENNE

Un nouveau téléphone grand danger pour les femmes battues

Vendredi 05 juillet 2019
Un nouveau téléphone grand danger pour les femmes battues
Le commissaire Thierry Guiguet-Doron et le substitut du procureur Paul Pontacq ont participé à cette séance de démonstration du nouveau téléphone grand danger, le second à entrer en fonction en Guyane. - DR

Mercredi matin, le substitut du procureur Paul Pontacq (à droite sur la photo) s'est rendu au centre d'information et de commandement (CIC) de la direction départementale de la Sécurité publique (DDSP) pour la présentation du fonctionnement technique du TGD : le Téléphone Grand Danger. Ce dispositif mis en place depuis le mois de mars en Guyane permet à une femme battue, sur décision du parquet, de déclencher une alarme permettant aux services de police de la localiser rapidement et de diligenter aussitôt un équipage pour lui porter assistance. Ce TGD n'est mis à disposition que lorsque les faits de violences et de menaces sont graves et que le couple ne vit plus sous le même toit.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
1 commentaire
A la une