France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
MACOURIA

Un mort dans des violences après la parade à Soula

Samir MATHIEU Dimanche 17 Février 2019 - 10h34
Un mort dans des violences après la parade à Soula
Hier soir juste après la fin de la parade à Soula... - Capture écran/WhatsApp

 A peine la parade terminée, les choses ont dégénéré hier soir à Soula. Un jeune homme de 20 ans a été tué par arme blanche. Un autre a été sérieusement blessé. On parle d'affrontements entre jeunes de Cogneau et de Soula. Des coups de feu ont été tirés. Le reste de la journée s'était pourtant bien passé et il n'y avait pas eu de problème lors de la parade.

La fête endeuillée hier soir à Soula. A peine la parade était elle terminée, que des violences ont eu lieu dans les rues de Soula. Des jeunes se sont affrontés à coup d'armes blanches. Des coups de feu ont également été tirés. Parmi eux, deux jeunes se sont battus à coup de couteau. L'un des deux, âgé de 21 ans, a été blessé au dos. Le second, âgé de 20 ans, a lui été blessé au thorax. En arrêt cardio respiratoire, il a été évacué dans un état critique sur l'hôpital de Cayenne par les pompiers. Il n'a pas survécu à ses blessures.
Mise à jour 14h30
On dénombre 2 jeunes du quartier de Cogneau, blessés par arme blanche, en plus du jeune homme de 20 ans tué. L'un a été blessé au bas du dos, au niveau du rein droit. Il est toujours hospitalisé, même si ses jours ne sont pas en danger. Le second a été plus légèrement touché, blessé au dos aussi, par un sabre.
Les gendarmes ont déployés d'importants moyens pour dissiper le désordre qui régnait hier soir. Ils ont demandé au maire de Macouria, Gilles Adelson, de mettre fin aux festivités. Le concert a donc été interrompu à 21h15. 
Les gendarmes sont à disposition des habitants pour récolter toute information utile pour identifier les auteurs de ces violences. Vous pouvez ainsi transmettre des témoignages, photos et vidéos à la gendarmerie de Macouria.
 
Les gendarmes sont restés toute la nuit en poste à Soula pour éviter des reprises des violences, car de nombreuses menaces de représailles de la part des jeunes du quartier de Cogneau avaient été évoquées. Plusieurs appels au calme ont été émis sur les réseaux sociaux.
 
 
Plus d'informations dans votre édition de lundi

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
6 commentaires

Vos commentaires

josy 19.02.2019
TOUJOURS PAREIL

on se demande ce que n"ont pas fait les parents!!!!!

Répondre Signaler au modérateur
Josse 18.02.2019
Merci Monsieur le Maire.

Merci Monsieur le Maire d'avoir installer ces racailles à Soula,
Merci d'avoir ravager tout un quartier jusque là tranquille,
Merci d'avoir engorger la RN1 à partir du rond de Soula,
Merci de faire cohabiter d’honnêtes gens qui travaillent dur pour payer leur petit pavillon, avec ces hordes d'assistés.

Tout ça pourquoi ??? doubler la population de votre ville en 10 ans ? en reproduisant les erreurs qui ont été faites en métropole il y a 40 ans.

Répondre Signaler au modérateur
josy 19.02.2019
nivellement par le bas

faire cohabiter des fainéants et des travailleurs! pour l"image des politiques? pfff!

Répondre Signaler au modérateur
philippepeltier 18.02.2019

Bravo la mairie de Macouria a créer un ghetto non maitrisé...

Répondre Signaler au modérateur
dtc97300 18.02.2019

Pourtant l’autre jour un internaute écrivait «Soula bouge »...un visionnaire ou du déni ?

Répondre Signaler au modérateur
Samme97387 17.02.2019
Mais où allons-nous ?

C'est quoi ces histoires d'affrontements au fusil là ! ???? Si vous avez envie de vous battre mettez vous à la boxe et réglez ça sur un ring... Ou alors battez-vous aux poings, calottes, je ne sais pas moi mais arrêtez avec ces armes ! Laissez le couteau dans la cuisine bon sang !

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
1 commentaire
A la une
1 commentaire
1 commentaire