France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Un magasin et quatre logements touchés par un incendie à Albina 2

Gaetan Tringham Dimanche 31 Octobre 2021 - 10h18

 Vendredi soir, des habitations d’Albina 2 au Suriname, ont été détruites par les flammes. Une personne qui a tenté d’intervenir a été blessée. Elle a été prise en charge au dispensaire de Maripasoula. Une bouteille de gaz serait à l'origine de l'incendie.

Un incident relié à une bouteille de gaz serait à l'origine de l'incendie. © DR

© DR

Un incident relié à une bouteille de gaz serait à l'origine de l'incendie. - DR
 - DR
 Ce sont des images qui rappellent celles du soir de Noël 2019, lorsque le village d’Albina 2, en face de Maripasoula partait déjà en flammes. Au moins cinq commerces avaient été détruits et deux personnes avaient perdu la vie.

Si le bilan de l’incendie de ce vendredi soir ne présente pas de victimes, le feu s’en est encore prit à ce village surinamais qui sert notamment de base arrière aux orpailleurs clandestins du haut-Maroni.

La brigade de Gendarmerie de Maripasoula, qui a pris contact avec la KPS, la police surinamaise, pour leur proposer une aide “dans la limite de la légalité des circonscriptions” a pu obtenir quelques informations qu’elle nous rapporte : “c’est un magasin chinois et quatre habitations qui ont brulé. On partirait à première vue sur une bouteille gaz qui aurait explosé à la base. La cause ne serait donc pas criminelle mais cela reste à démontrer par l'enquête”.

La gendarmerie confirme également que, s’il n’y a pas de victime à déplorer : “une personne qui a tenté d’intervenir pour éteindre les flammes a été blessé lors de son intervention côté Suriname. Cette dernière a ensuite été amené au dispensaire de Maripasoula en pirogue afin de se faire soigner”.

Les images récoltées grâce à un habitant de Maripasoula, montrent les résidents observer les constructions en bois de la rive d’en face partir en feu, et ce en pleine nuit.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
3 commentaires
6 commentaires
5 commentaires
A la une
1 commentaire

Vidéos

Voir toutes les vidéos