• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Un joueur de l'US Matoury interpellé à Orly

Bernard DORDONNE Vendredi 14 novembre 2014
Un joueur de l'US Matoury interpellé à Orly
Junior Alégria Servan (DR)

Voilà une affaire qui devrait peser très lourd dans l'issue de la rencontre de football entre l'US Matoury et l'équipe de Oissel. Junior Alégria Servan, une des pièces maîtresses du collectif, devait disputer le 7e tour de la Coupe de France.

L'une des pièces maîtresses de l'US Matoury, le joueur Junior Alégria Servan, d'origine péruvienne, a été interpellé mardi à l'aéroport d'Orly, à son arrivée avec le reste de l'équipe. Les joueurs doivent disputer le 7e tour de la Coupe de France contre Oissel, une équipe de Haute-Normandie. Le joueur péruvien, sans papiers, faisait l'objet d'une obligation de quitter le territoire, décidée par les autorités de Cayenne en décembre 2013. Malgré cette mesure, le joueur a bénéficié, lundi, d'un laissez-passer de la préfecture de Guyane afin d'embarquer dans l'avion à l'aéroport Félix-Éboué.
Thierry Bonnet, secrétaire général de la préfecture, reconnaît l'erreur de l'administration, mais tient à relativiser : « Le 30 octobre, nous avons reçu une intervention de l'assistant du député-maire Gabriel Serville pour étudier le dossier d'un joueur de l'US Matoury, qui devait effectuer le déplacement à Paris pour la Coupe de France. Nous avons étudié le dossier le vendredi 31 octobre et dès le lundi 3, le directeur des services de l'immigration nous a avertis qu'il y avait un risque, car le joueur d'origine péruvienne avait fait une demande d'asile qui lui a été refusée, et qu'il faisait l'objet d'une obligation de quitter le territoire depuis décembre 2013. » Le 5 novembre, le directeur de cabinet du préfet a averti le parlementaire que la préfecture ne prenait pas de risque en délivrant un laissez-passer au joueur.
EN CENTRE DE RÉTENTION
Lundi, l'équipe de l'US Matoury s'est présentée avec le joueur à l'aéroport Félix-Éboué et les dirigeants du club se sont étonnés auprès du directeur de la police aux frontières qu'il n'y avait pas de laissez-passer. « Le responsable de la Paf s'est adressé au fonctionnaire de permanence de la préfecture, qui n'a pas vérifié la situation du joueur sur son ordinateur. Comme il était dans l'urgence car l'avion devait décoller, le fonctionnaire a écouté son grand coeur et a délivré le laissez-passer » , a expliqué le secrétaire général. À son arrivée à Orly mardi, Junior Alégria Servan a été directement placé en centre de rétention administratif, au sein de l'aéroport.
IL A DIT Gabriel Serville, député
Je n'ai pas été étonné de cette décision car il y a des réglementations et il faut les respecter. Mais j'ai été étonné que le joueur se trouve dans cette situation. Je pense qu'il aurait dû en parler à son staff avant. Le joueur est une pièce maîtresse de l'équipe. Aussi, j'ai adressé un courrier à la direction centrale de la Police aux frontières dans lequel j'ai expliqué la situation et j'ai demandé la clémence pour le joueur, afin qu'il puisse participer au match de dimanche. Je ne serai pas au match. C'est Marius Floréa, conseiller municipal de la majorité, qui va représenter la commune de Matoury.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
2 commentaires

Vos commentaires

blabla 15.11.2014
le foot c'est plus fort que les lois républicaines

Et MEDIAPART il en ferait quoi de cette info..? A France guyane, vous n'êtes que des journalistes de pacotilles. ..

Répondre Signaler au modérateur
gato 15.11.2014

Ici c est Paris!!!Paris est magiqueeeeeeee!!!

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
1 commentaire
Guyane

Nouvel accident mortel sur la RN1

S.Z. - Lundi 11 Janvier 2021

A la une
2 commentaires