France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
MATOURY

Un jeune homme blessé par balle à la tête dans le quartier Balata

Samir MATHIEU Mercredi 18 Juillet 2018 - 09h33
Un jeune homme blessé par balle à la tête dans le quartier Balata
L'entrée du quartier Balata, où la victime a été retrouvé avec une balle dans la tête - Archive

Un homme a été retrouvé hier soir grièvement blessé par balle dans le quartier de Balata à Matoury.

La victime a été transportée par le Samu sur le Char. Le drame touche la communauté créole haïtienne. Les gendarmes procèdent à de nombreuses investigations et auditions. L'enquête se poursuit.

PLUS D'INFORMATIONS DANS VOTRE EDITION DE JEUDI

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
2 commentaires

Vos commentaires

den97300 18.07.2018
Pas une semaine sans un drame

Il ne se passe pas une semaine sans qu'il soit fait état d'un drame. Que ce soit un accident de la route, un meurtre, de toutes les manières il y a toujours un décès. La violence sévit. Nous n'arrêtons pas de le dire et de le décrier. Beaucoup prône le contraire, mais je ne pense pas que ceux la vivent dans le même pays que nous. La Guyane est gangrenée par la violence. Les forces de l'ordre font du mieux qu'ils peuvent. Mais les voyous sont surprotéger. Du moins, c'est l'impression que l'on a. Personnellement, c'est mon impression. Je suis conscient que les forces de l'ordre font tout ce qu'ils peuvent. Mais cela ne reste pas suffisant. Nous vivons dans la peur de jour se retrouver à la place de tous ces morts.

Répondre Signaler au modérateur
FLAMBI 18.07.2018

Encore et toujour bien triste pauvre Guyane

Répondre Signaler au modérateur
A la une
1 commentaire