France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
CAYENNE

Un homme retrouvé mort dans sa maison familiale qu'il visitait pour éviter qu'elle ne soit squattée

Bernard DORDONNE & Samir MATHIEU Jeudi 27 Septembre 2018 - 08h46
Un homme retrouvé mort dans sa maison familiale qu'il visitait pour éviter qu'elle ne soit squattée

Raymond Gaye, 57 ans, a été tué hier soir, au 18 de la rue du docteur Barrat à Cayenne. La victime se rendait, comme quasiment tous les jours, dans la maison familiale, inoccupée. Il a été mortellement poignardé, et retrouvé par ses proches et la police, sous un tas de cartons.

Selon les premiers éléments communiqués par les enquêteurs en charge du dossier, ce crime ressemble à un crime de rôdeur. Mais dès hier soir, la piste envisagée était celle d'un squatteur qui s'en serait pris à ce propriétaire. Car depuis la mort du père, Raymond Gaye venait régulièrement dans la maison pour éviter qu'elle ne soit squattée, ou pour faire sortir les squatteurs. D'ailleurs, les Grands Frères et la maire de Cayenne, Marie-Laure Phinera-Horth, se sont rendus sur place dans la soirée. La maire, a rappelé qu'elle était en train de mettre en oeuvre un plan de lutte contre les squats et s'est dite "exaspérée" par la problématique des squats dans sa ville.
PLUS D'INFOS DANS VOTRE EDITION DE VENDREDI

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
23 commentaires

Vos commentaires

KANNARI 29.09.2018
@Roots973

Vos prévisions sont juste, du moins ceux de la banque mondiale. Mais même avec la meilleur volonté du monde, la Guyane peut elle accueillir les 17 millions de déshérités sud américains qui frapperont à sa porte ? La question du réchauffement climatique est un problème planétaire et mérite une réponse planétaire, mais lorsque l'on voit l'attitude du cow-boy de la maison blanche qui piétine les accords de Paris sur le climat alors que son pays est le deuxième plus gros pollueur de la planète, il n'y a t-il pas un risque que le nombre de réfugiés climatiques soit bien plus important ?

Répondre Signaler au modérateur
Katchopine 28.09.2018
oui ! certains "dits squatteurs"

oui Gérard Manvussa, il est vrai que certains paient un loyer, ce ne sont alors plus des squatteurs ; il faut que les autorités mènent les investigations afin de punir également ceux qui profitent du désarroi de certaines familles en recherche d'un mieux vivre ! oui arrêtons l'hypocrisie

Répondre Signaler au modérateur
Gérard Manvussa 28.09.2018

ça se déchaîne mais qu'est-ce qui prouve que le meurtrier soit un squatter ? Et en Guyane, les squatters étrangers voués à la vindicte populaire payent en quasi-totalité un loyer. Faudrait arrêter l'hypocrisie

Répondre Signaler au modérateur
mica 27.09.2018
Calmez vous!

Malgré la colère nous devons être prudents dans nos propos.Qui a tué Raymond?Nous n'en savons rien,n'oubliez pas qu'il y a aussi des sdf bien de chez nous qui squattent,ils ne sont pas tous des anges.Mon souhait c'est que les forces de l'ordre retrouvent celui qui a commis ce crime odieux et surtout,qu'un psychiatre ne le déclare pas irresponsable de ses actes sous prétexte qu'il a le cerveau rongé par des stupéfiants ou l'alcool.

Répondre Signaler au modérateur
roots973 27.09.2018
ce n'est que le début

prévisions pour 2050
"La Banque mondiale a réalisé la première étude sur les effets du changement climatique sur le flux migratoires. Cette étude met en avant trois régions du monde en développement, des zones vulnérables au changement climatique. L'étude prévoit 86 millions de "réfugiés climatiques" potentiels en Afrique subsaharienne, 40 millions en Asie du Sud et 17 millions en Amérique latine." (source science et vie ).
Ceux qui n'aiment pas les migrants ne vont surement pas aimer les années à venir ...
17 millions en Amérique latine...
C'est l’état la préfecture la maire de prendre leurs responsabilités et a trouver des solutions intelligentes plutôt que de nous laissé nous étriper entre "habitants de la terre"

Répondre Signaler au modérateur
xxl 27.09.2018
SQUATTERS

Bon nombres d'antillais afro guyanais squattent des lieux en france pour survivre, ce que je reproche à nos élus, c'est le manque de construction pour loger nos enfants, nos frères, nos soeurs, nos cousins les étrangers, nous sommes aux antilles guyane, nous avons la terre, l'espace, les mains d'oeuvre, le bois, et nous ne pouvons même pas loger des enseignants qui viennent éduquer nos enfants, c'est une HONTE!

Répondre Signaler au modérateur
xxl 27.09.2018
SQUATTERS

Bon nombres d'antillais afro guyanais squattent des lieux en france pour survivre, ce que je reproche à nos élus, c'est le manque de construction pour loger nos enfants, nos frères, nos soeurs, nos cousins les étrangers, nous sommes aux antilles guyane, nous avons la terre, l'espace, les mains d'oeuvre, le bois, et nous ne pouvons même pas loger des enseignants qui viennent éduquer nos enfants, c'est une HONTE!

Répondre Signaler au modérateur
xxl 27.09.2018
SQUATTERS

Bon nombres d'antillais afro guyanais squattent des lieux en france pour survivre, ce que je reproche à nos élus, c'est le manque de construction pour loger nos enfants, nos frères, nos soeurs, nos cousins les étrangers, nous sommes aux antilles guyane, nous avons la terre, l'espace, les mains d'oeuvre, le bois, et nous ne pouvons même pas loger des enseignants qui viennent éduquer nos enfants, c'est une HONTE!

Répondre Signaler au modérateur
xxl 27.09.2018
SQUATTERS

Bon nombres d'antillais afro guyanais squattent des lieux en france pour survivre, ce que je reproche à nos élus, c'est le manque de construction pour loger nos enfants, nos frères, nos soeurs, nos cousins les étrangers, nous sommes aux antilles guyane, nous avons la terre, l'espace, les mains d'oeuvre, le bois, et nous ne pouvons même pas loger des enseignants qui viennent éduquer nos enfants, c'est une HONTE!

Répondre Signaler au modérateur
Momone 27.09.2018

C'est révoltant !!!!

Condoléances à la famille.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
A la une