France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Un Guyanais tué par balle à Bordeaux

Mardi 13 Août 2019 - 03h25
Un Guyanais tué par balle à Bordeaux
Le corps du Guyanais tué par balle a été découvert dans une résidence située dans cette allée, à Bordeaux / capture d’écran Google Street View - / capture d’écran Google Street View

La macabre découverte a eu lieu dimanche après-midi. La victime est un Guyanais de 34 ans. La piste d'un règlement de compte sur fond de drogue est envisagé par les enquêteurs.

Un Guyanais de 34 ans a été tué dimanche à côté de Bordeaux. Son corps sans vie, criblé de balles, a été retrouvé dimanche après-midi dans une résidence située à la limite entre les communes de Bordeaux et de Talence selon une information révélée par le journal Sud-Ouest. D’après les premières investigations, les faits ont été commis dans la nuit de samedi à dimanche, peu après minuit.

Enquête de flagrance

Selon le procureur adjoint de la République de Bordeaux, Olivier étienne, qui s’exprime dans les colonnes de Sud-Ouest, « les premières investigations penchent pour l’implication de plusieurs auteurs ». « Plusieurs auteurs se sont présentés au domicile de la victime a précisé Olivier étienne dans un communiqué de presse. Le procureur adjoint indique qu’une enquête de flagrance est en cours pour « assassinat en bande organisée ». Elle a été confiée à la direction interrégionale de la police judiciaire de Bordeaux. Selon le texte du communiqué, les tueurs « auraient fait feu sur la victime très rapidement, depuis le couloir des parties communes » après que le Guyanais a ouvert la porte d’entrée de l’appartement.

Plusieurs détonations

La police scientifique a passé l’appartement au peigne fin, à la recherche du moindre indice. Les enquêteurs ont retrouvé les douilles à côté du corps du trentenaire. Il s’agit de balles de petit calibre. Le corps a été retrouvé dans la salle de vie qui fait office aussi de chambre à coucher du studio. Le Guyanais a été touché « sur le flanc droit du torse, au bras gauche et sous l'épaule gauche », selon le magistrat bordelais. Une autopsie va être pratiquée pour connaître avec précision les causes du décès. Cela permettra de connaître les angles de pénétration des tirs, les impacts mortels... Ce sont des aspects techniques importants lors des procès pour déterminer notamment les degrés de responsabilités de différents auteurs dans certaines affaires. En ce qui concerne le moment du drame, Olivier étienne explique que les voisins ont entendu « plusieurs détonations de coups de feu » et « des va-et-vient bruyants et insolites », mais qu’aucun n'a alerté les forces de l’ordre à ce moment là. L’alerte n’a été donnée que l’après-midi. La victime était arrivée samedi par avion de Cayenne.

Samir MATHIEU

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
2 commentaires
A la une
2 commentaires