• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
KOUROU

Un gendarme riposte aux tirs des malfrats

Bernard DORDONNE Mardi 16 septembre 2014
Un gendarme riposte aux tirs des malfrats
C'est sur ce terre-plein, devant la discothèque, qu'ont eu lieu les échanges de coups de feu entre les gendarmes et les malfaiteurs (BD)

Dimanche matin, vers 8 heures, des gendarmes de Kourou ont débarqué près du marché couvert situé dans le quartier du Vieux Montmartre. Un déploiement de force qui n'est pas passé inaperçu car la circulation des véhicules et des piétons a été barrée pendant plus de trois heures.

Une descente massive des gendarmes a donné lieu aux rumeurs les plus folles durant toute la journée de dimanche. Des riverains ont fait courir le bruit que les gendarmes étaient présents pour résoudre une disparition de cadavre au lever du jour. Selon un habitant, de jeunes noctambules de la discothèque auraient vu le cadavre dans la cour d'une maison. Les gamins ont alerté les parents qui ont appelé les gendarmes. Mais lorsque les militaires sont arrivés sur place, le cadavre avait disparu.
Une deuxième rumeur a évoqué des tirs de fusil, qui auraient touché mortellement un homme à la suite d'un règlement de compte, et que les camarades du mort seraient partis avec le cadavre. En parlant de ces faits avec les habitants, peu d'étonnement.« Nous sommes à Kourou » , indique une dame d'un certain âge sans surprise.
Interrogée, dimanche, sur l'importance de ce déploiement de forces au quartier du Vieux Montmartre, la gendarmerie a renvoyé vers le parquet de Cayenne. Le procureur de permanence n'a pas évoqué les faits. Un silence de l'autorité judiciaire qui a mis de l'eau au moulin de la rumeur.
Hier, en fin de matinée, le responsable du snack ambulant installé le soir sur la place du marché, ainsi que des riverains résidant derrière le marché ont donné les vraies raisons du déploiement de force, balayant d'un revers de main la rumeur populaire.
À LA RECHERCHE DE LA BALLE
Lors d'un contrôle de gendarmerie, vers 5 heures du matin, sur le terre-plein devant la discothèque, trois hommes ont pris la fuite et ont tiré à deux reprises sur les gendarmes près du restaurant brésilien situé derrière le marché. L'un des gendarmes, en situation de légitime défense, a dégainé son arme et a tiré une balle. Toutes les personnes rencontrées ont indiqué avoir entendu trois coups de fusil.
Afin de retrouver la balle tirée par les gendarmes, les lieux ont été ratissés de fond en comble, d'où la présence des nombreux militaires dimanche matin, dans le quartier du Vieux Montmartre. La balle a finalement été trouvée par l'équipe de l'identification criminelle, à l'intérieur d'une Fiat stationnée sur la chaussée. Elle a traversé le parebrise pour se loger dans le siège arrière du véhicule.
Le parquet a ouvert une enquête pour tentative d'homicide sur personne dépositaire de l'autorité publique. Les malfrats sont activement recherchés par la brigade de recherche de la compagnie de gendarmerie de Kourou.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
2 commentaires

Vos commentaires

kiki973 17.09.2014
Tirer c'est déjà bien

Bravo gendarme, enfin un qui a osé tirer! Malheureusement, la hiérarchie risque de ne pas apprécier...

Répondre Signaler au modérateur
aucun 16.09.2014
et la fiat ?

loin de moi l'envie de critiquer, pour une fois qu'un gendarme arrive à faire usage de son arme sans perdre son job dans la foulée, on va pas se plaindre, mais quand même, une bastos dans une caisse civile, c'est moyen, et si y'avait eu un couple en fin de soirée sur le siège arrière ? normalement, on doit être sûr de son tir avant d'appuyer ... moi ce que j'en dit ...

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
1 commentaire
1 commentaire
5 commentaires
1 commentaire
A la une
1 commentaire
8 commentaires