• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
FAITS DIVERS

Un enseignant victime d’une attaque à l’arme blanche, l'un des agresseurs interpellé

Gaetan Tringham (g.tringham@agmedias.fr) Mardi 23 Novembre 2021 - 11h32
Un enseignant victime d’une attaque à l’arme blanche, l'un des agresseurs interpellé
Le lycée Bertène-Juminer (photo d'archives)

 Hier soir à la sortie des classes, un enseignant s’est fait agresser au couteau sur le parking du lycée Bertène Juminer à Saint-Laurent-du-Maroni. L’un des deux suspects a été immédiatement interpellé. L’autre a été identifié mais est toujours recherché.

 Les faits se sont déroulés à la sortie des classes du Lycée Bertène Juminer à Saint-Laurent-du-Maroni.

Victime d’une agression au couteau, “un enseignant a perdu beaucoup de sang malgré l’intervention d’autres collègues qui ont évité que la situation soit pire encore”, raconte Alexis Dauxais, un autre enseignant du lycée et ami du blessé.

Selon la gendarmerie, l’altercation était “en réponse directe à un accident de la route”. Mais selon des témoins, cet accident aurait pu être volontaire. En effet, directement après le choc, la victime a été braquée dans son véhicule par les deux suspects qui ont tenté de lui prendre ses affaires. 

Mais à peine plus de “deux minutes” plus tard, l’un des agresseurs a été interpellé par les forces de l’ordre. L’autre a bien été identifié et est actuellement recherché par la gendarmerie de Saint-Laurent-du-Maroni.

Si le pronostic vital de la victime n’est pas engagé, Alexis Dauxais témoigne “nous sommes profondément en colère de voir un enseignant agressé au sortir de son travail. Nous sommes profondément en colère de voir la barbarie prendre place aux portes d'un lieu de culture et de savoir”.

Rassemblement ce matin
En réponse à cette attaque, un rassemblement à eu lieu ce matin devant le lycée. Des élèves, des parents d’élèves, de simples voisins et des représentants de tous les collèges et lycées de la commune étaient présents.

Le rassemblement s’est ensuite transformé en marche “pour pas que cela soit un acte anodin et pour alerter les pouvoirs publics comme les citoyens”, précise Alexis Dauxais.

Passé devant le marché, l’antenne du rectorat de Saint-Laurent-du-Maroni et la sous-préfecture, les manifestants déplorent ne pas avoir été reçus par les institutions.

Le Rectorat a tout de même envoyé un communiqué dès hier soir indiquant qu’il : “condamne avec la plus grande fermeté l’agression commise dont a été victime un enseignant. Monsieur Le Recteur souhaite un prompt rétablissement au professeur agressé. Il assure de son soutien l’enseignant ainsi que toute la communauté éducative, à laquelle il adresse un message de solidarité”.

A cela les manifestants répondent : “Il a simplement fait un mail, on aurait bien aimé avoir un représentant physique qui vienne nous voir”.

Enfin les cours ont été suspendus pour la journée. Le proviseur et la direction soutiendraient même le mouvement.

Une assemblée générale a eu lieu ce matin à 11 heures. Celle-ci devrait permettre de déterminer “quelle forme prendra la suite de la mobilisation”.
Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

Mathy 23.11.2021

Imaginer ce que ca serait si on avait pas l'association trop violans !

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
1 commentaire
1 commentaire
A la une
1 commentaire